Blu-ray vs HD-DVD : une semaine après

Aussi avant d’arriver sur ce que le groupe HD-DVD pourrait préparer pour signer son retour, faisons une petite synthèse des deux principales erreurs qu’il a pu commettre ou ce qu’il aurait pu faire différemment.

Premièrement, j’ai une pensée pour les combos DVD/HD-DVD. Pour moi, la solution à la vente plus massives de softs. Positionnés au même tarif ou très proche de celui d’un film standard, la majorité des consommateurs auraient pu investir et commencer une sorte de collection haute définition sans pour autant devoir s’équiper avec un lecteur HD-DVD dès le départ. Le nombre d’unités vendues aurait alors été complètement différent.

Deuxièmement, Toshiba est un peu seul de son côté. Si dans le monde informatique, plusieurs compagnies le représentent et d’ailleurs le support se porte bien, ce n’est pas le cas des lecteurs de salon. En effet, même si les résultats sont très bons, à part de rares lecteurs comme celui de Venturer ou d’Onkyo, il n’y a pas de grandes marques en alliés contrairement au camp Blu-ray qui peut s’appuyer par exemple sur Panasonic ou Sharp. Heureusement, Samsung et LG arrivent en renfort avec les platines hybrides dont nous vous parlions plus haut.

Aussi, si Toshiba a fait une erreur en négligeant quelque peu la PS3 en pensant que ce n'était qu'une console de jeux, ce n'est pas du coup le cas du marché informatique.
Effectivement, 80% des ordinateurs HD sont équipés d'un lecteur HD-DVD. Les prix devenant de plus en plus intéressants et accessibles au grand public. Sony à d'ailleurs voulu rattraper du chemin en annonçant récemment la sortie d'un lecteur Blu-ray externe à bas prix.
Donc Toshiba possède une longueur d'avance dans ce domaine et il y a fort à parier que le consommateur moyen s'équipe plus rapidement avec un pc HD plutôt qu'une platine avec le même format. Je serai d'ailleurs bien curieux de connaître les résultats de ventes des premières opérations sur ce type d'ordinateur.

Bref, venons-en au principal de cette news, où en est Toshiba ? Est-ce que la firme sort le drapeau blanc ?

Sachez qu’au moment où je vous parle, les différents conseils se réunissent au Japon afin de préparer l’offensive car une chose est sûre, le groupe ne déposera pas les armes ! (Paroles du président)

Alors effectivement, un abandon de Paramount et/ou Universal ne donnerait plus beaucoup d’espoir à ce support, mais ce n’est pas d’actualité pour le moment et plusieurs possibilités sont envisageables.

Ce qui va suivre sont des fuites sans concrétisations, mais celles-ci peuvent donner une idée de ce qui peut arriver et entretenir un espoir aux personnes qui croient et qui souhaitent défendre l’HD-DVD.

1)      Un éventuel ralliement de marques qui proposeraient à leur tour des platines de salon pour étoffer un peu plus le choix. Nous ne parlons pas spécialement d’exclusivités, mais plus simplement de choix. Les marques pourraient s’appeler Samsung ou Lg justement…

2)      Une offensive sur les prix, pour doper encore les ventes de lecteurs et de softs dans la foulée. (imaginez un lecteur à un tarif officiel de 149/199$ ou 149/199€). Sachant que le critère d’achat le plus important, reste le prix bien entendu

3
)      Les licences accessibles qui ouvriraient la porte aux entreprises

4)      Un petit dessous de table (ça semble courant dans le métier ;-) ), Fox ou Disney par exemple et pourquoi pas un Warner qui changerait de position dans 6 mois en admettant avoir fait une erreur ?

5)     
Un accord sur une baisse du prix des films qui permettrait de séduire plus de monde encore ou bien même un retour du combo en force cette fois avec par exemple un American Ganster qui sortirait uniquement en combo

Nombreuses peuvent être les alternatives à Toshiba et ses alliés pour contre-attaquer. Une chose est sûre, le groupe possède encore le soutien de nombreux passionnés ou possesseurs qui ne souhaitent pas voir le format disparaître. Malgré tout, le temps est compté, c’est pourquoi la firme doit réagir rapidement, très rapidement et c’est mercredi prochain que l’annonce officielle devrait paraître avec espérons-le, plusieurs surprises.
Est-ce que Toshiba est capable de faire une trouille bleue à Sony ou de les mettre dans le rouge ?! Réponse dans quelques jours...

Website hexatech, web solutions