Blu-ray vs HD-DVD : un nouveau chapitre

Mardi 12 Février

Blu-ray vs HD-DVD : un nouveau chapitre
Par Richard Czapla

Après notre article du mois dernier, nous avons décidé de revenir un moment sur la guerre des formats haute définition. Depuis l’annonce de Warner que tout le monde connaît, les choses semblent s’accélérer en faveur du Blu-ray.

En effet, à en croire déjà les graphiques hebdomadaires publiés par le cabinet Nielsen VideoScan, les ventes de disques en faveur du Blu-ray ont été de l’ordre de 77% au mois de Janvier. Bien que ces résultats n’incluent pas les ventes de quelques grandes sociétés telles qu’Amazon, ils permettent malgré tout de se faire une idée sur le marché actuel.

Les premiers chiffres de Février indiquent un léger retour du HD-DVD qui grappille quelques parts de marché à son adversaire. Le positionnement des lecteurs de salon à des tarifs très agressifs va peut être permettre à Toshiba de se replacer dans la guerre, sachant que les semaines à venir nous en diront plus.

En attendant, le camp bleu séduit plusieurs distributeurs et éditeurs de films comme Highlight Vidéo en Allemagne ou Scanbox en Suède. Même si à l’inverse, quelques studios préfèrent passer au rouge comme c’est le cas en Italie, la grande majorité des annonces faites récemment vont plutôt au profit du Blu-ray.
Le groupe HD-DVD doit trouver encore du soutient sur ce plan s’il souhaite garder des chances et redresser la barre. Plusieurs rumeurs circulent toujours sur la toile, mais à ce jour, aucune information concrète n’a encore été dévoilée.
 
Dans un autre critère, celui des magasins et grandes surfaces, la bataille bat également son plein. Certaines chaînes comme Woolsworths au Royaume-Uni choisissent de ne plus distribuer dans leur magasin de films et/ou lecteurs HD-DVD. Ces derniers restent accessibles uniquement via leur site internet.
Best Buy aux US continue de distribuer les deux formats, mais devrait d’ici peu, mettre le Blu-ray en avant en le présentant comme le format du futur.
Une autre enseigne, Saturn en Allemagne, a même été jusqu’à offrir un bon de remboursement de 150€ sur l’achat d’un lecteur Blu-ray Sony BDP-S300 si le consommateur ramenait sa platine HD-DVD. Certes l’idée est originale, mais d’après deux magasins interrogés, l’opération n’a pas rencontré de succès.
Au passage, même du côté des vidéoclubs, le bleu devient la couleur prédominante. Netflix a annoncé hier qu’il favorisera le support de Sony même s’il conservera le catalogue actuel de son concurrent.

Cependant, dans les grandes surfaces ou autres géants du commerce d’Europe et d’Outre Atlantique tels que Wal-Mart, Circuit City ou encore Amazon, les ventes des lecteurs Toshiba semblent connaître une forte progression.
Effectivement, à en croire le classement des meilleures ventes ou les commentaires de certaines entreprises soutenants les deux supports, les platines HD-DVD se portent très bien. Le modèle HD-A30 arrive même à se placer au sommet tous lecteurs et tous formats confondus (HD-DVD, Blu-ray…et DVD). Cette performance est bien entendue liée au repositionnement de prix permettant aux consommateurs de faire le saut vers la Haute Définition à moindre coût. Yahoo a même poussé le vice en proposant dans sa liste de cadeaux pour la St Valentin, le lecteur HD-A3.
L’avenir nous dira si cette tendance parviendra à se maintenir.

Enfin, comme nous vous en parlions hier, une grande majorité d’utilisateurs moyens ne sont pas dans l’intention de changer leur équipement actuel pour une platine HD. C’est le constat  obtenu après une enquête réalisée par le NPD Group montrant que 70% des personnes interrogées ne sont pas prêtes aujourd’hui à remplacer leur lecteur de DVD. Des prix plus attractifs, un catalogue plus large et/ou un seul support pourraient plus facilement tenter les consommateurs.
Durant la même période, une étude parallèle a démontré que les formats de disques HD-DVD et Blu-ray connaissent un meilleur départ que le DVD. Toutefois, nous sommes dans une ère numérique, il est donc difficile de comparer les deux périodes de lancement.
Cela n’empêche pas de penser que les supports optiques vont avoir bien du mal à faire un aussi beau parcours que celui de leur prédécesseur. En effet, avec notamment, le développement de la VOD et celui du piratage, les moyens de regarder un film sont bien plus diversifiés qu’il y a 10 ans.

A l’heure actuelle, il est clair que le Blu-ray est en position de force, l’HD-DVD semble ne pas avoir dit son dernier mot, mais il ne faut pas que le groupe s’arrête à ça s’il veut rester dans la bataille. Pour le moment, nous savons qu’une nouvelle génération de platines est prévue pour l’automne et que rien n’est jamais joué, d’autres informations surprenantes peuvent être publiées. Toutefois, M. Toshiba, vous n’y arriverez pas seul, s’il vous reste un tour dans votre sac, c’est le moment de le sortir.



nb : Nous avons volontairement mis la partie "informatique" de côté pour l'instant. Nous continuons à faire une étude du marché mondial pour en parler plus précisemment prochainement

Website hexatech, web solutions