Test du Vivitek H1085FD par un utilsateur

07/08/2010
TEST VIVITEK H1085FD par Greg alias Worf
Ce test d'utilisateur n'engage que son auteur

Image


Second modèle d'entrée de gamme du constructeur Taïwanais, le Vivitek H1085FD est facilement reconnaissable. Sa coque est d'un beau noir lissé par opposition au blanc immaculé du H1080FD. Positionné à un tarif public de 1299 euros, il annonce une luminosité de 2000 lumens et un contraste de 5000:1. Deux valeurs en progression par rapport au 1080FD. Il est également labellisé ISF, ce qui permet à un professionnel de venir le calibrer parfaitement pour faire correspondre ses couleurs et la gestion de la luminance aux normes édictées par l'industrie cinématographique.

Tout comme le H1080FD, il est livré dans une sacoche de transport accompagné de tous les câbles de liaisons nécessaires (HDMI, VGA et composante). Il intègre également un haut-parleur mono d'une puissance de 5 watts.

La qualité de sa fabrication et sa belle couleur noire, le destine à une salle dédiée pour de très grandes bases d'écran. Les toiles de plus de 3 mètres de base ne lui font pas peur. 

Intéressons nous maintenant à l'étude de ses caractéristiques et de ses résultats mesurés avec ce nouveau test.





Présentation des données constructeurs :

* Puce 0.65" DarkChip2 DLP Technology by Texas Instruments
* Résolution : 1920 x 1080 Pixel
* Contraste 5.000:1
* Offset: 130%
* Entrées : HDMI v1.3(x2), VGA-In, Component Video, Composite Video, S-Video, RCA Audio-In, Mini-JackAudio-In, Mini-Jack Audio-Out, USB (Service), RS-232c, 12V Trigger
* Bruit de fonctionnement : 26dB
* Dimensions : 335 x 102 x 254 mm B x L x H
Poids : 3,5 kg
Garantie 3 ans retour usine et un an ou 1000 heures sur la lampe


FINITION :

L'appareil :

Les commandes manuelles de zoom et de focus sont positionnées sur le haut de la coque de l'appareil. L'appareil est de type « filter free », sa conception permet d'éviter les soucis de poussière et de nettoyage de filtres. Encore un avantage du dlp sur les projecteurs lcd transmissifs ou rélectifs.


Face avant :

Image

Dessus :

Image

Le panneau de connectique :

Image


Petite particularité, le projecteur est pourvu d'un haut parleur interne mono. le rendu global est relativement bon et permet de déplacer le projecteur sur son site de vacances sans apporter dans ses bagages les six enceintes de votre salon.

INSTALLATION :


Image


Avec le Vivitek H1085FD, nous sommes dans le domaine du projecteur d'entrée de gamme, donc n'espérez pas voir un lens-shift ou une motorisation électrique de l'optique. Le zoom et le focus sont ici manuels. L'optique est protégée par un cache en plastique qu'on enlève manuellement, pas du plus bel effet, mais qui correspond bien au côté budget du projecteur.

Pour obtenir une image de deux mètres de base, il vous faudra un minimum de recul de 320cm et pour 2m50 de base un recul minimum de 4 mètres.

La lampe est annoncée avec une durée de vie de 3000 heures en mode économique et de 2000 heures en mode normal. 

TÉLÉCOMMANDE :

Nous vous présentons ici les deux télécommandes, celle du 1085 et celle du 5085. Elles sont identiques à l'exception de la couleur (blanche et lumière bleue pour le 1085 et noire et lumière rouge pour le 5085). Après avoir testé les modèles 1080/1085/5080 et 5085 nous avons déterminé qu'elles fonctionnent à l'identique sur tous les quatre appareils.

Image

Image

Elle est rétro-éclairée avec une lumière bleue et s'allume dès que l'on appuie sur une touche. La plupart des fonctions et réglages sont accessibles directement depuis la télécommande, comme la sélection directe des sources et les différents formats écrans ainsi que les réglages de contraste, luminosité, netteté. Particulièrement aisée d'emploi, elle a en prime un rayon d'action conséquent. 


MENUS :



La gestion des menus est propre à VIVITEK.
Dans le menu image général à côté des réglages classiques de luminosité, netteté, teinte, contraste, 3 modes pré-règlés d'usines sont disponibles et directement accessibles : luminosité, normal, film, et enfin trois modes utilisateurs sont destinés à sauvegarder les réglages.
Particularité, la présence de deux modes ISF accessibles à l'aide d'une manipulation secrète.


Image


Image

Les menus :


voici une vidéo de présentation des menus et quelques images du projecteur en action :


Le diagramme CIE :

Voici les résultats des réglages de colorimétrie et de gamma en sortie de boîte dans le mode ISF jour, on frise la perfection :


Le diagramme CIE dans le gamut HDTV :

Image

Image

Encore le gamma

Image

Les niveaux RVB :

Image

Image


RESULTATS :

Le diagramme CIE dans l'espace de couleur HDTV (switch de gamut disponible) colle presque idéalement à la norme. Pareil pour la température de couleurs qui ne nécessite aucune retouche. Le projecteur dispose également d'un CMS et d'une gestion des couleurs fondamentales RVB, en revanche et c'est un manque, pas de possibilité de régler l'échelle de gris.

Il n'y a pas d'éditeur de gamma, 14 valeurs préréglées sont disponibles. Nous avons obtenu avec la valeur 9, un gamma proche de 2.2 et une courbe de luminance correspondant aux références.

Il est possible de sauvegarder ses réglages dans trois mémoires utilisateurs. 


BRUIT DE FONCTIONNEMENT : 

En mode lampe bas, le vivitek 1085 est très discret, le plus discret face aux samsung SP-A600B, optoma HD20 et mitsubishi HC3800. Le bruit de fonctionnement s'amplifie avec le passage en mode haut, mais avec une telle réserve lumineuse nous vous recommandons de rester en mode lampe bas.

CONTRASTE ET LUMINOSITE : 

Après calibration et passage du projecteur en mode lampe bas pour juguler la luminosité, nous obtenons 955 lumens à D65 (soit plus de 100 lumens que le H1080FD dans le même mode) avec un contraste de 2200:1.
Le projecteur est lumineux, très lumineux. En revanche, il manque un iris fixe pour pouvoir régler plus finement la luminosité. Cette force se retrouve bien évidemment dans toutes les scènes de jour et nous apprécions particulièrement cette dynamique inégalée sur les DLP home cinéma de la marque.

NETTETE/PIQUE : 

Pas de problème de convergences puisqu'il s'agit d'un mono DLP. Tout comme pour le H1080FD, le 1085 s'offre le luxe d'être le projecteur le plus piqué de l'ensemble de la gamme dlp full hd aux environs de 1000 euros que nous avons testé.

COLORIMETRIE ET GAMMA :

Pas d'éditeur de gamma dans les menus, mais 14 pré-réglages de gamme sont disponibles nous vous recommandons le mode 9 qui est proche de 2.2.

Les mêmes appellations de températures de couleurs présentes sur le H1085FD sont présentes dans le H1080FD, à savoir, lampe native, chaud, normal, froid, plus froid, très froid.

Les valeurs usines les plus proches de la norme sont obtenues avec les modes ISF jour et nuit avec une température de couleur voisine de 6500k et un delta E inférieur à 4. 

FLUIDITE :

Le 1080p24 est traité et accepté parfaitement par le vivitek 1080, nous n'avons pas décelé de problèmes sur ce point, l'image reste définie et fluide.

ARTEFACTS DLP :

Le vivitek 1085 est relativement épargné par les effets de solarisation, grésillements et autres artefacts classiques de cette technique de projection, s'ils existent, ils restent bien discrets.

RENDU DE L IMAGE :

Conditions de test : ECRAN de 2M20 de base, source PANASONIC BD35, Platine multimédia dune, scaler dvdo edge, liaison HDMI et composante, BLU-RAY ALIENS VS PREDATOR 2/casino royal/
DVD PAL : RAMBO 4

Réglages recommandés : 

Menu ISF jour ou nuit et on ne touche plus à rien !!!

SOURCES SD :

Les remarques portées sur le 1080 sont toujours d'actualité.

Ainsi même si ce n'est pas la vocation première d'un projecteur full hd de retranscrire nos vielles sources en définition SD, la mise à l'échelle de nos dvd aide à juger de la qualité de nos diffuseurs. A l'image de ses concurrents, le 1085 n'est pas à la fête sur ce plan, le traitement vidéo interne peine à égaler un HQV. 

Le dvd de rambo 4 met en évidence le caractère basique du traitement interne du projecteur. Il est nécessaire de coupler le 1085 avec une bonne source pour palier à cette faiblesse de l'appareil L'adjonction d'un scaler externe de type dvdo egde duo (499 euros) est un bon compromis pour venir palier à cette faiblesse.

SOURCES HDTV :

Ce projecteur est conçu pour la diffusion de programmes en résolution full hd et il le fait bien, la bonne qualité de l'optique combinée au piqué de la technologie DLP permet de ressentir cet effet « WOW C'est de la HD ! ».

Sur nos scènes de tests d'aliens vs predator, la lisibilité des passages nocturnes est aidée par une bonne gestion du gamma. Curieusement la profondeur d'image malgré une relative faible différence de la valeur du contraste mesurée est beaucoup plus marquée sur le 1085 que sur le 1080, probablement liée à la qualité de la calibration d'usine. L'arrivée du vaisseau Predator de secours se fait à l'image avec un noir de l'espace profond et des étoiles scintillants avec force et luminosité. Grandiose !

La descente de l'avion de James Bond aux caraïbes, nous obligerait presque à chausser nos lunettes de soleil devant la dynamique de l'image. Les tons chairs sont ici parfaitement retranscrits. Il nous sera difficile dans nos futurs tests de redescendre en luminosité avec une telle force à l'image.


MATERIEL DE MESURES :



EYE ONE DISPLAY LT + Chromapure
Luxmètre VEILEMAN
DVD de test HIVICAST/DVD VIDEO ESSENTIALS
Logiciel de calibration HCFR


CONCLUSION 

UPSCALING : 3
ERGONOMIE : 4
REGLAGES : 4
BRUIT DE FONCTIONNEMENT : 4
CONNECTIQUE : 5
24P : 4
FLUIDITE : 4
COULEURS : 5
CONTRASTE : 4
NOIRS : 4
DEFINITION : 4

TOTAL : 45/55


Nous avons aimé :

Une colorimétrie parfaiTe en sortie de boîte dans les modes ISF
L'équipement fourni avec le projecteur
Le gamma bien réglé d'usine 
Le rendu général de l'image
Le piqué
La dynamique d'image (rapport luminosité/contraste)
Le prix
La discrétion de fonctionnement
L'esthétique de la coque

Nous n'avons pas aimé :

La gestion du zoom/focus et lens-shift manuelle.
Traitement vidéo léger
L'absence de réglage de l'échelle de gris


En conclusion :

Nous avons testé quasiment l'ensemble des projecteurs dlp full hd home cinéma d' entrée de gamme de la saison home cinéma 2009/2010. Le Vivitek H1085FD est le dernier venu et le vainqueur de nos tests d'évaluation. Il conjugue les avantages suivants, une colorimétrie calibrée aux petits oignons dans les modes ISF, une luminosité inégalée une excellente qualité de fabrication, un contraste et une profondeur des noirs de très bonne facture et enfin un prix abordable. Si la présence d'un CMS et d'un switch de gamut sont à souligner sur l'ensemble de la gamme VIVITEK home cinéma, nous regrettons l'absence dans les menus images, d'un dispositif d'ajustement de l'échelle des gris. Il doit néanmoins exister. Nous avons posé la question à Vivitek et dans l'attente de leur réponse, nous subodorons la présence de celui-ci dans un menu usine caché. Après ce test, nous tenons encore une fois à souligner l'excellente entrée en matière de la marque dans le domaine du home cinéma et sommes impatients de pouvoir tester les futurs modèles DLP de ce constructeur.
Website hexatech, web solutions