Test du Vivitek H5085FD par un utilsateur

07/08/2010

 

TEST VIVITEK H5085FD par Greg alias Worf
Ce test d'utilisateur n'engage que son auteur

 

 


Après avoir testé le H5080FD, nous avons réceptionné le H5085FD. Il s'agit là encore d'un projecteur full hd avec une puce DLP DC3 de 0.65" qui dispose d'un dispositif d'insertion trames ou mode 100/120hz visant à fluidifier les mouvements d'images et à accroître la netteté sur les plans en mouvements. Sur le papier il se distingue du modèle précédant par un contraste passant de 25000:1 à 35000:1, une luminosité de 1800 lumens contre 1600 lumens pour le H5080FD, une certification ISF, un iris fixe. Nous allons analyser ces différents points avec notre nouveau banc d'essai.

Données constructeurs :

Image

Puce 0.65" DarkChip3 DLP Technology de Texas Instruments
Résolution : 1920 x 1080 Pixel
Contraste : 35.000:1
Lens Shift: Vertical -40% bis + 120%, Horizontal: ± 10%
Luminosité : 1800 ANSI Lumen
Entrées : HDMI v1.3 (x3), VGA-In, Component Video, S-Video, Composite Video
Bruit de fonctionnement : 28dB
Dimensions : 431 x 180 x 343 mm B x L x H
Poids : 8,6 kg

Avant :

Image

Arrière :

Image

Comparaison avec le H1085FD

Image

INSTALLATION : 

L'optique du modèle présenté est de type standard avec une image de 2 mètres de base obtenue à 3 mètres 08 minimum de distance. 2 autres modèles d'optique sont disponibles, une focale longue et une focale courte. Les réglages de zoom et de focus sont eux, manuels. La lampe est donnée avec une durée de vie à 2000 heures en mode normal et 3000 heures en mode économique.

Le LENS-SHIFT :

L'amplitude du lens-shift est conséquente. Les deux molettes placées sous un cache de protection sur le dessus de la coque du projecteur permettent de déplacer l'image de + 120% et de -40% sur l'axe vertical et de 10 % horizontalement. Ce même cache, protège le levier de déverrouillage de l'objectif. En effet, et c'était déjà le cas sur le H5080FD ce projecteur offre la possibilité pour l'utilisateur final d'acquérir différents objectifs qui viendront faciliter l'intégration de l'appareil dans son environnement. Ainsi en complément de la lentille standard, un objectif à longue focale et un à courte focale sont disponibles. 

TELECOMMANDE :

De couleur noire;, elle est rétro-éclairée avec une lumière rouge et s'allume dès que l'on appuie sur une touche. La plupart des fonctions et réglages sont accessibles directement depuis la télécommande, comme la sélection directe des sources et les différents formats écrans ainsi que les réglages de contraste, luminosité, netteté. Elle permet également de geler l'image avec une touche freeze (à réserver pour les afficionados de screenshots). Toutes les commandes des projecteurs home cinéma VIVITEK fonctionnent avec tous les autres modèles de la marque.

Image

Image


L'organisation des menus :

Dans le menu image général à côté des réglages classiques de luminosité, netteté, teinte, contraste, 3 modes pré-règlés d'usine sont disponibles : luminosité, normal, film, et enfin trois modes utilisateurs sont destinés à sauvegarder les réglages. 

Le menu avancé :

Le menu couleurs donne accès aux températures de couleurs prédéfinies (chaud, normal, froid, plus froid, très froid, natif), mais aussi à un switch de gamut sur 5 références (NATIF/CINEMA/HDTV/EBU/SMPTE-C). Ce menu donne également accès au réglage d'iris dynamique sur 3 modes : éteint, cinema 1 et cinema 2. et à un iris fixe avec des valeurs s'échelonnant de 1 (le plus fermé) à 9 totalement ouvert. Il faut descendre dans les paramètres avancés pour pouvoir activer le traitement vidéo 120hz sous les appellations Vividmotion pour la fluidité (éteint, faible, moyen, haut) et vividpeaking pour la netteté (1, 2 ou 3). 



Vidéo des menus :




Le menu usine caché accessible par une manipulation sur la télécommande :


Image

Image

Image

Image



BRUIT DE FONCTIONNEMENT : 

Tout comme le H5080FD, annoncé à 28db, le H5080D ne fait pas partie des meilleurs élèves sur le plan de la discrétion, que ce soit en mode bas ou en mode haut, il dénote par rapport aux derniers modèles que nous avons testé, néanmoins cela reste supportable et couvert par la bande sonore de n'importe quel film.

NETTETE/PIQUE : 

Le VIVITEK H5085 est équipé d'une puce DLP 0.65, nous avons déjà évoqué aux travers de nos différents tests, la différence de netteté par rapport aux puces DLP 0,95. Mais la qualité de l'optique et un très bon traitement vidéo permettent de venir égaler les résultats en netteté obtenus par les puces 0.95. Le mode Vividpeak est particulièrement efficace, il peut être utilisé sans problème dans ses deux premiers niveaux, conjugué à l'activation du mode Vividmotion dans les mode bas ou moyen, la fluidité et la netteté sont sans équivalents. 

CONTRASTE ET LUMINOSITÉ : 

Le 5085 est équipé d'une puce DLP Dark chip 3, le contraste natif est mesuré après calibration à 2780:1, il y a un iris fixe sur neufs niveaux pour accroître cette mesure qui atteint alors une valeur de 3900:1 avec l'iris fermé à moitié mais avec une luminosité en lampe basse passant de 599 lumens à 407 lumens. 

Le diagramme CIE dans l'espace de couleur HDTV ne correspond pas parfaitement à la norme mais les dérives restent limitées. Le projecteur dispose également d'un CMS et d'une gestion des couleurs fondamentales RVB. Le switch de gamut vous permettra de faire correspondre l'espace de couleurs du projecteur avec celui de la source. Pour pouvoir ajuster finement l'échelle de gris, il faut rentrer dans le menu usine. Il est dommageable de ne pouvoir avoir accès directement à cette option.

Il n'y a pas d'éditeur de gamma, 14 valeurs préréglées sont disponibles, globalement les résultats sur le gamma ne sont pas à la hauteur de ceux obtenus avec le H5080FD. Une déception sur ce point. Le H5085FD est annoncé avec une compatibilité ISF et des menus dédiés, malheureusement à l'heure de la rédaction de ce test, nous n'avons toujours pas obtenu de Vivitek la manipulation permettant d'y avoir accès.

Réglages recommandés suivants :

Mode utilisateur 1
Mode film
Luminosité : 57
contraste : 3
saturation : - 10
Température de couleur : normale
gamme HDTV
gamma 6 ou 9
Iris dynamique : cinéma 2
Vididmotion : bas
Vividpeak : 1 


RESULTATS AVEC LES REGLAGES RECOMMANDES :


Image

Image

Image


Résultats luminosité :

projecteur calibré :

Lampe mode normal iris totalement ouvert : 599 lumens
Lampe mode haut iris totalement ouvert : 755 lumens
Lampe mode normal iris à 5 (fermé à moitié) : 407 lumens 

Contraste natif : 2780:1
Iris fermé 5 : 3900:1
Mode cinéma 2 : 23000:1


FLUIDITE :

Tout comme celui du Vivitek H5080FD, le mode d'insertion de trames est utilisable en mode bas et moyen. Son activation permet d'obtenir une image superbement fluide, si on prend soin de ne pas lui donner de sources 1080p24. Ce mode s'accompagne d'un surcroît de netteté et de précision dans les travellings avec également un accroissement de la profondeur de champ, une espèce de pseudo effet 3D. Le mode bas est conseillé pour les films. 

RENDU SUBJECTIF DE L IMAGE :

Conditions de test :

Ecran de 2M20 de base gain 1.0 , source Panasonic BD 35 et DUNE 3.0, BLU RAY CASINO. ROYAL, ALIENS VS PREDATOR 2
DVD PAL : RAMBO 4

NB : Nous reprenons ici la majorité de nos commentaires sur le test du H5080FD, les deux appareils produisant les mêmes résultats à l'image.

SOURCE SD : 

Notre dvd étalon RAMBO bénéficie des options de traitement vidéo du H5085, le positionnement de réglage Vividpeak en complément de l'activation du pure motion rehausse admirablement l'image de notre galette en définition standard. Des noirs profonds, conjugués avec un piqué de première classe m'ont conduit à visionner ce film, enfin avec sérénité sans pester contre la qualité du pressage. Le traitement vidéo interne du projecteur fera des miracles dans la mise à l'échelle de vos sources basse définition. 

SOURCES HD:

Netteté : BLU RAY de CASINO ROYAL (scènes du combat de mangouste) : La force de la luminosité du soleil africain est rendue sans faiblir par l'optique et par la lampe UHP de 280 Watts du H5080. La course poursuite pédestre et mouvementée du terroriste, est retranscrite avec force netteté et précision grâce au mode 120hz du projecteur. 

Fluidité : (scène de l'arrivée en avion de James BOND à la MARINA): Là encore, le traitement 120hz est indispensable, pour obtenir une image précise et lisse dans les travellings. La forte luminosité du projecteur est particulièrement appréciable dans les passages ensoleillés sur la plage avec la scène du cheval pendant que James Bond sort de l'eau ou à sa sortie d'avion. Tout l'éclat du soleil des caraïbes est présent à l'écran. 

Contraste : Scène d'entrée du train au Monténégro (casino royal) : Très belle impression de profondeur de champ, l'aspect nocturne est parfaitement rendu avec une belle profondeur des noirs .

Chasse aux aliens par le predator dans les égoûts (aliens vs. Predator, 2) : Des noirs profonds, tant dans la texture des xénomorphes et dans les couloirs des égoûts, sont délivrés par le projecteur VIVITEK. Le mode 120hz fait des merveilles dans les travellings rapides. Le motion dithering des dlp est aux abonnés absents.

MATERIEL DE MESURES :

Logiciel de calibration Chromapure
Sonde EYE ONE DISPLAY LT
Luxmètre VEILEMAN

CONCLUSION 

UPSCALING : 5
ERGONOMIE : 5
REGLAGES : 4
BRUIT DE FONCTIONNEMENT : 3
CONNECTIQUE : 5
24P : 5
FLUIDITE : 5
COULEURS : 4
CONTRASTE : 4
NOIRS : 5
DEFINITION : 5 

TOTAL : 50/55

Nous avons aimé :

La qualité de fabrication et l'aspect de solidité de l'appareil
La flexibilité dans les possibilités de placement
La possibilité d'acquérir et de changer facilement d'optique
Un CMS facile d'emploi
Le traitement vidéo sur sources sd et hd
Le mode 120hz

Nous avons regretté :

Travail de l'iris dynamique perceptible
Bruit de fonctionnement 
Un focus et un zoom électrique
Le gamma moins bien réglé que sur le 5080
Des performances globalement similaires au 5080 (voir en retrait pour le gamma).

CONCLUSION

C'est sur un sentiment mitigé que nous clôturons ce test du H5085FD, en effet globalement les performances annoncées en progression par rapport au H5080FD ne sont pas au rendez-vous. Sur le point particulier de gestion du gamma on constate que le moins cher des deux est bien mieux ajusté en usine. Il reste malgré tout un très bon appareil, avec la plupart des qualités que nous avions soulignée à l'occasion de notre test du H5080FD. Nous regrettons également de ne pas avoir eu accès aux menus ISF malgré nos demandes répétées auprès de VIVITEK. Pour toutes ces raisons, la note globale de ce projecteur est en baisse par rapport à celle du H5080FD.
Nous ne manquerons pas de mettre à jour ce test, après avoir pu évaluer les modes ISF du H5085FD, qui nous l'espérons, seront de la même facture que ceux du H1085FD

 

Website hexatech, web solutions