Coup de projecteur sur Fredrika Stahl

14/01/2011

Il nous arrive régulièrement de parler musique avec vous, de nos écoutes du moment, de nos coups de cœur,... et accessoirement, de ce que nous apprécions moins.

Si ces échanges sur notre passion commune se font la plupart du temps par emails, nous ferons une exception pour une jeune artiste dont les titres tournent actuellement en boucle dans nos bureaux…
Coup de projecteur aujourd´hui sur Fredrika Stahl. Si ce nom vous est encore inconnu, retenez-le car son talent est reconnu par de plus en plus de personnes !


Pour la petite histoire...

Née en 1984 à Stockholm, notre charmante suédoise est vite amenée à découvrir l´Héxagone. A peine âgée de 4 ans, elle vient avec sa famille s´installer en France avant un difficile retour aux sources 8 ans plus tard. En 2002, à la fin de ses études secondaires, restée nostalgique de notre pays, elle décide de retrouver Paris.

Alors qu´elle travaille dans un café, une rencontre chanceuse avec Geef de CinkS Prod, son futur producteur, lui permettra de signer chez Vogue, filiale de Sony et de sortir ses deux premiers albums « A Fraction of You » (2006) et « Tributaries » (2008).
Fredrika compose ses textes et mélodies avec une maturité rare pour son jeune âge… certains lui reprocheront d´ailleurs un léger manque de personnalité, de vouloir trop bien faire, mais le temps l´aidera à se frayer son propre chemin...

 

Sorti en septembre dernier, son dernier album « Sweep me away » est devenu  incontournable pour toute collection musicale qui se respecte... ce genre d´album qui n’a pas le temps de prendre la poussière sur une étagère car il tourne en boucle dans le lecteur !

Moins axé jazz en comparaison à ses deux précédents opus, Fredrika semble s´affirmer et se libérer un peu plus. Le mélange des cultures suédoises et françaises, de leurs modes de vie…  sont très présents dans son album. Une voix aigüe typique à la Nina Persson (The Cardigans) pour le côté scandinave. Mais« Sweep me away » reste jazzy, avec une sérieuse touche de pop et un soupçon de soul, le tout sans doute originaire du métissage parisien vécu les années précédentes.

Mlle Stahl nous délivre ici de somptueux titres avec davantage de personnalité, parvenant à nous faire voyager en sa compagnie en toute simplicité. Elle sait nous porter à travers ses différents styles et nous émouvoir… en un mot, envoûtant !

Telle une Régina Spektor (« Laughing With »), nous vous invitons à écouter et à vous faire votre propre avis sur cette alternative originale et séduisante à Norah Jones et Diana Krall. Piano, guitare, chant,.. Fredrika Stahl sera vous séduire, nous n´en doutons pas. Faites-vous une petite idée ici pour commencer : Youtube



Sachez pour terminer qu´elle est actuellement en tournée un peu partout près de chez vous.. et de chez nous !
Ce soir au Casino 2000 de Mondorf les Bains, le 3 Février à la Laiterie à Strasbourg et le 18 Février aux Trinitaires à Metz (nous y serons !)
Toutes les dates et infos sur le site officiel : Fredrika Stahl 

Merci au passage à Olivier Castanet de Sony et David Barat, son manager. Découvrez d´ailleurs sur le site de Bellevue Music d´autres artistes tels que le talentueux Peter Von Poehl (The Story of the Impossible, faisant par ailleurs partie de la BO de l’irrésistible « Arnacœur » avec les non moins irrésistibles Vanessa Paradis et Romain Duris)


Website hexatech, web solutions