Test du JVC DLA-X30

08/10/2011

Pour sa deuxième génération de projecteurs 3D, JVC a souhaité marquer le coup. D´une part en proposant un appareil entièrement motorisé à 2999€ (DLA-X30) et d´autre part, avec deux modèles permettant une simulation 4K grace à une technologie propre au groupe (DLA-X70 et DLA-X90).

Aujourd´hui, nous allons déjà faire le tour du premier, le JVC DLA-X30. Il viendra remplacer fin novembre (si tout va bien) le DLA-X3, l´un des projecteur phare de la saison 2010/2011. La question est de savoir si des améliorations intéressantes ont été apportées ou s´il s´agit d´un simple X3 rebadgé.

Comme vous le savez, nous irons droit au but, nous n´avons malheureusement plus le temps de rédiger des tests très complets avec par exemple une description des extraits visionnés, mais vous aurez les infos nécessaires dans les grandes lignes et nous restons disponibles pour toutes questions par email.
Sachez, pour terminer, qu´évidement le modèle testé est un appareil de pré-série.




Au niveau de l´apparence du JVC DLA-X30, deux "nouveautés" font leur apparition. La première, fini le cache motorisé qui s´ouvrait et se refermait devant l´optique. Ce dernier a été troqué contre un simple cache en plastique bien moins esthétique et pratique. Il a tout de même pour avantage d´être simple à mettre en place et de ne pas dérégler la mise au point ou autre. La raison de ce changement ? Aucune idée si ce n´est pour gagner quelques euros et pouvoir placer le projecteur sous l´objectif des 3000€
Autre différence plus subtile, le modèle blanc qui n´est plus laqué, mais mat. A titre personnel, j´aime beaucoup.

La télécommande est également légèrement modifiée pour proposer de nouveaux raccourcis dont celui pour la mémoire de zoom. En effet, à l´instar de Panasonic et du futur Sony VPL-VW95, toute la gamme JVC permet d´enregistrer plusieurs mémoires de formats d´image pour permettre à l´utilisateur de passer par exemple d´un mode 16/9e à un faux 2:35. (Faux car les bandes noires ne "disparaissent" pas, elles sont simplement diffusées en dehors de votre écran). Cela reste un gadget mais qui peut séduire certains d´entre vous.



 

Les différents modes
 

Les réglages RVB
 

Les différentes possibilités de gamma
 

Le mode custom qui permet de partir d´une base et de modifier à souhait ensuite.
 

Le menu avancé
 

Les différents gamuts
 

Les différents modes du Clear Motion Drive
 


 

HDMI à 3 positions :
- Standard 16-235 (niveaux vidéo)
- Enhanced 0-255 (ordinateur, photos)
- Super White 16-255 (échelle de gris respectée dans le plus blanc que blanc – luminosité réduite)
 

Le menu 3D
 

Diagramme CIE Standard


Diagramme CIE étendu


Diagramme CIE 3D


Histogramme RVB Usine


Histogramme RVB Calibré


Gamma Normal


Gamma Custom 2.3


Gamma Custom 2.5


Pour les adeptes de jolies courbes, vous pouvez bien entendu vous amuser à faire mieux si vous en avez le temps.
Gardez simplement à l´esprit la marge de précision de votre sonde.

Les mesures en fonction de la focale :

Luminosité en mode bas : entre 270 et 910 lumens
Luminosité en mode haut : entre 1050 et 1370 lumens
Contraste iris ouvert : entre 34 700:1 et 46 600:1
Contraste iris fermé : entre 57 300:1 et 64 900:1

Les conditions de mesures sont toujours les mêmes. Vous pouvez aussi retrouver un récapitulatif de nos mesures sur le site.
Les mesures de contraste sont aux limites de la plage dynamique sur le luxmètre



Il est temps pour nous de vous donner notre avis sur ce JVC DLA-X30 de pré-série. 
Nous avons visionné différents extraits SD, HD et 3D, mais aussi quelques photos. Et comme à notre habitude, nous avons été très éxigents avec lui en lui infligeant une batterie de tests difficiles.

Sans ordre d´importance, voici ce qui en résulte pour le modèle testé :
Quelques précisions en MAJ tout en bas !

Les points positifs :


- Le contraste natif toujours impressionnant
- La luminosité qui fait un bond significatif
- Entièrement motorisé
- Menu complet
- Le réglage des convergences plus précis
- Résultats corrects en sortie du carton
- Différents gamuts proches des normes
- Les possibilités de réglages de gamma avec 2.4 possible
- Gain de luminosité en 3D
- Conversion 2D vers 3D
- Le bruit de fonctionnement
- Mémoire de zoom
- Bonne uniformité
- Mires pour vérifier les niveaux hdmi et de noir
- Calibration plus aisée que sur les générations précédentes 


Les points à améliorer :

- Le CMD n´a pas progressé, toujours des artefacts
- Pas de CMD visiblement en 3D (pas activable) donc fluidité très moyenne
- Pas de CMS 
- Pas de réglage des convergences par zone
- La 3D est toujours perfectible (ghosting, luminosité, colorimétrie..)
- Menus 3D manque d´automatisme
- La taille de l´appareil
- Emetteur 3D non intégré
- Image un peu dure
- Rendu moyen en sortie du carton



Le projecteur parfait n´existe pas et ne chanter que louanges et merveilles n´est pas dans notre habitude. Et pour rappel, ce X30 est un appareil non définitif.
JVC a travaillé sur des points faibles de l´année dernière comme la luminosité (espérons une bonne stabilité de la lampe), mais a oublié d´améliorer par exemple le CMD pour les fans inconditionnels. Ce nouvel opus est finalement mieux pensé et plus abouti. Il reste des points à améliorer mais il ravira bien des personnes et se place comme un sérieux concurrent dans ce budget en 2D.. moins en 3D. Nous restons ouverts à la discussion par email, alors si vous avez des questions, n´hésitez pas.


MAJ Décembre 2011 :

Après avoir testé plusieurs modèles définitifs.. Les points positifs ne changent pas.
La 3D est clairement au dessus du modèle de pré-série et malgré un petit manque de fluidité, c´est bien agréable. 
Le CMD reste par contre moyen et dans un autre sujet, la colorimétrie en sortie de boite varie énormément d´un modèle à l´autre et est loin d´être excellente.
Enfin, nous sommes satisfait que la luminosité est bien confirmée à la hausse !

Website hexatech, web solutions