HDCP 2.2 : Sony verrouille les films Ultra HD 4K

09/07/2013

La semaine s´est déroulée l´Anti-Piracy and Content Protection Content Summit, l´occasion pour de nombreux acteurs de l´industrie d´évoquer de nouvelles pistes quant aux mesures à prendre face au piratage de films sur Internet. Et sur sujet, certains commencent déjà à vouloir mettre en place de nouveaux mécanismes de protection, à l´image de Sony.


Sony FMP-X1

Après avoir annoncé la disponibilité de son lecteur FMP-X1 dès le 15 juillet aux US, ainsi que celle du service Unlimited Video 4K à l´automne prochain, Sony détaille désormais sa volonté mettre en place de nouveaux mécanismes de protection des contenus. La première version de la norme HDCP n´ayant pas répondu aux attentes des studios, il fallait pouvoir être en mesure de proposer des contenus 4K pleinement protégés, en inaugurant pour cela un nouveau système DRM.

C´est à ce moment-là qu´intervient la norme HDCP 2.2 (lire document), qui représente par bien des aspects le mécanisme de protection le plus évolué...et le plus restrictif qui soit. Nous retrouvons aux commandes de cette nouvelle révision , épaulé par Sony et Silicon Image. 

HDCP 2.2 : une protection en plusieurs étapes

Hormis la protection contre les captures vidéo depuis les sorties HDMI, le premier changement important demeure l´ajout d´une fonction "localisation", dont l´objectif est de pouvoir limiter la distance depuis laquelle un lecteur 4K peut transmettre des données audio et vidéo à une TV ou tout autre élément composant une installation. Dès lors, impossible de partager ce même contenu sur Internet.

La seconde étape provient du watermark, un filigrane non supprimable, qui comporte toutes les données nécessaires afin d´identifier rapidement l´appareil dont provient le contenu, et son propriétaire. La stratégie évolue, désormais l´objectif est de tracer le contenu étape par étape, afin d´identifier la personne ayant partagé le contenu de façon illégale, ainsi que les divers bénéficiaires. Toutefois, pour vérifier toutes ces informations, de la localisation au filigrane, il faudra impérativement que les lecteurs soient connectés à Internet. Autrement dit, le HDCP 2.2 impose nécessairement une connexion. Si vous n´en avez pas, impossible de lancer la lecture d´un film. 

L´objectif est désormais clair, les fournisseurs de contenus et les constructeurs veulent reprendre le contrôle, et de façon bien plus convaincante que de par le passé. Pour autant, à trop contraindre l´utilisateur, l´identifier comme un fraudeur potentiel, et appliquer un niveau de contrôle jamais vu jusque-là, ne prend-on pas le risque tout aussi grand de le braquer ?
 
 
 Retrouvez d´autres informations chez nos amis de www.audiovideohd.fr et www.hdfever.fr
Website hexatech, web solutions