Test du Triangle Signature Delta par HD Fever

08/11/2013

IMG_7540

Présentées sur HDfever lors du salon High End 2013, les nouvelles enceintes Triangle Signaturereprésentent une des plus belles réalisations de cette année 2013 avec une gamme qui comprend deux superbes colonnes Triangle Signature Alpha et Delta, la centrale Signature Gamma et une Bibliothèque Signature Tetha, de quoi se confectionner un 5.0 aux qualités HiFi évidentes, avec des technologies issues de la gamme Genèse que l’on ne présente plus. Mais ce ramage se rapporte-t-il au plumage ? C’est ce que je vous propose de découvrir lors de ce test de l’enceinte colonne Triangle Signature Delta, vendue 4 990 € la paire. Certes, bien plus cher, et à première vue très proche de la Triangle Quartet, l’enceinte Signature Delta a pourtant reçu de nombreuses améliorations majeures. L’ébénisterie, le revêtement, tous les haut-parleurs, le filtrage, le câblage interne, l’amortissement, moteur des haut-parleurs de graves plus puissants, bref, de nombreux points ont été améliorés sur cette nouvelle gamme.

Protocole de Test

  • Enceintes colonnes Triangle Signature Delta
  • Amplificateur intégré Magnat RV3
  • Lecteur Réseau et ampli de puissance Atoll ST00/AM100
  • Lecteur CD/SA-CD OPPO BDP-105EU Signature Audiocom
  • Câbles secteur et modulation MUSE d’Espace-Musical
  • Câble enceintes Oehlbach XXL Fusion Four B
  • Barrette secteur Oehlbach PowerSocket 908

IMG_4159

Présentation de la Triangle Signature Delta

Que dire devant une telle qualité de construction 100 % Française ! Ces enceintes ont fait grande sensation, l’unanimité autour de moi et pourtant je teste de nombreuses enceintes, mais tout le monde était d’accord pour dire qu’il s’agit de l’une des plus belles enceintes qu’ils ont pu voir. On ressent que rien n’a été laissé au hasard, son design est racé, élégant et unique. Le plaisir de la haute fidélité passe avant tout par la qualité d’écoute, mais aussi par le plaisir des yeux et pour ça, je peux dire que lorsque vous êtes assis dans votre fauteuil pour écouter de la bonne musique et que vous avez en face une telle esthétique, ça ne peut que rajouter de l’émotion. Je souligne également la qualité de l’emballage, très important à mes yeux, car il m’est souvent arrivé de voir des enceintes abîmées lors du transport à cause d’un emballage trop léger.

IMG_7355

IMG_7356

IMG_7357

IMG_7358

IMG_7359

La première grosse évolution de ces enceintes par rapport aux Quartet qu’elles remplacent, c’est la qualité du coffre et du revêtement. L’enceinte est bien plus massive et gagne tout de même pas loin de 8 kg pour un poids total de 33,4 kg. Cela se ressent nettement au niveau de la densité de l’image sonore. Ce coffre est composé de bois très dense, soigneusement sélectionné avec des parois de 21 mm d’épaisseur composées de 7 panneaux de fibres haute densité de 3 mm (HDF) cintrés sous presse. On retrouve cette forme incurvée, profilée avec une superbe finition, plusieurs couches de peinture, de nombreuses fois polies et un aspect laqué très réussi, comme si l’enceinte était recouverte de verre. Plusieurs couleurs sont possibles, mais j’adore cette finition acajou, très noble.

Je vous fais une présentation rapide, car tout est parfaitement expliqué sur le site officiel. Le tweeter est toujours le fameux TZ2500 semi-débafflé pour des raisons acoustiques, mais sa conception a été améliorée. Ce tweeter un dôme de 25mm en titane avec une nouvelle pièce de mise en phase, un nouveau pavillon en aluminium injecté et finition satin. Triangle a augmenté le volume de la cavité à l’arrière du tweeter.

IMG_7362signature_techno_3

IMG_7363

Le haut-parleur de médium a, lui aussi, été optimisé, toujours équipé d’une suspension petits plis en tissu à faible débattement, avec un saladier en aluminium injecté, une meilleure ventilation de la bobine double couche, un nouveau cône papier. Un cache noyau remplace l’ogive, mais conserve la même forme. Les haut-parleurs de graves offrent beaucoup plus de débattement et gagnent en rapidité, avec une fine couronne très élastique qui fait le raccord entre le saladier en aluminium injecté et le cône en fibre de verre avec cache noyau en aluminium très dur au touché. Je peux vous dire que le gain au niveau de grave se ressent nettement.

IMG_7364

signature_techno_5

IMG_7365

En dehors de ça, on retrouve également le fameux évent TWIN VENT qui est composé de deux tubes coudés, l’un dirigé ver la partie haute de coffre, et l’autre vers la partie basse pour écouler l’air de façon plus rapide et homogène vers l’avant. En même temps cela facilité le placement de l’enceinte que l’on a pas besoin de trop éloigner du mur pour avoir le meilleur rendu.

IMG_7361

Enfin, sachez que le filtrage a été revu et amélioré, et que l’enceinte est câblée avec du Kimber Kable. Les borniers permettent la biamplifcation ou le bicâblage, et sont composé d’un alliage très fort en cuivre et la possibilité d’utiliser du câble de 5 mm ou des fiches bananes. Le pied ne change pas, très original il permet un parfait détachement de l’enceinte par rapport au sol pour minimiser l’influence de la surface (carrelage, moquette, plancher, etc). il est possible de l’enlever pour rajouter des pieds que vous jugez plus performants au niveau de l’amortissement, mais celui d’origine est déjà très efficace. Je préfère ça, et de loin, aux pointes et contre-pointes qui influent trop souvent sur les aigus.

Caractéristiques Techniques en bref :

  • Enceinte de type colonne  3 voies Bass-reflex
  • 4 Haut-parleurs, dont 1 tweeter débafflé et 3 Woofer/médium
  • Évent à l’avant (Twin Vent) : Ce dispositif permet d’isoler complètement le fonctionnement de chacun des haut parleurs.
  • Rendement : 92 dB
  • Impédance nominale : 8 Ohms
  • Fréquences de coupures : 280 hz pour les graves, et 2,7 kHz pour les aigus
  • Réponse en fréquence : 35 – 20 000 Hz (-3dB)
  • Puissance admissible : 120 Watts RMS (240 Watts en crête)
  • Dimensions avec pied : 1230 x 345 x 385 mm
  • Poids : 33,4 kg
  • Disponible en finitions Acajou, ou Blanc laqué, ou noir laqué
  • Prix : 2 499 € l’unité

Les Triangle Signature Delta à l’écoute

J’ai essayé plusieurs amplis, lecteurs et DAC sur ces Triangle, mais je ne retiendrai que l’amplificateur intégré stéréo Magnat RV3, un classe A/B très sympa, musicale, un poil chaleureux, très dynamique avec des aigus définis et ciselés et doté d’une préamplification à tubes. Pour la source j’ai finalement utilise le lecteur réseau Atoll ST100 et le lecteur univers OPPO BDP-103EU Signature modifié par Audiocom, soit connecté directement en analogique, soit avec un DAC Teac UD-501 entre l’ampli et le lecteur. J’ai donc pu écouter du Flac, du CD, mais aussi du SA-CD. J’ai également soigné le câblage avec des câbles d’enceintes, secteur et de modulation de confection espace-musical, le tout sur une barrette secteur Oehlbach  908.

IMG_7585

Avant d’entamer les écoutes, je dois dire que le seul défaut de ces enceintes se situe encore au niveau de leur directivité. Elles sont un peu plus ouvertes que les Triangle Quartet, mais ça reste tout de même un peu directif. Du coup, si vous écartez les enceintes ou que vous faites des écoutes assez proches des colonnes, il faudra sûrement les orientées vers le point d’écoute pour profiter de la meilleure enveloppe sonore possible. Dans ces conditions, l’écoute ne souffre d’aucune directivité, bien au contraire, vous êtes totalement happé par la musique avec une reproduction très holographique et une superbe sensation de proximité avec les musiciens.

Au fil de mes écoutes, j’ai ressenti une nette amélioration après 2 semaines d’écoutes, le temps de rôder tous les composants et surtout les membranes. Les deux plus grosses améliorations dues au rodage se sont fait ressentir au niveau des graves, et des aigus, donc ne vous arrêtez pas aux premières écoutes si les enceintes sortent du carton. Dernière précision, je n’ai pas trouvé nécessaire de trop avancer les enceintes par rapport au mur, sûrement grâce à cet évent frontal bien particulier, la reproduction des graves ne changeait pas énormément. Ceci étant dit, passons aux écoutes…

IMG_7540

Dès les premières écoutes, sur tout type de musique, on peut se rendre compte que ces enceintes sont dotées d’une précision fabuleuse sur tous les registres :  aigus, médiums en passant par les graves offrent une texture riche et précise, un détachement des instruments et des voix exemplaires, l’écoute et propre et nette, jamais brouillonne avec un équilibre tonal exceptionnel ! C’est aussi une enceinte très dynamique, avec une attaque de la note franche, une réponse impulsionnelle très rapide. De plus, avec son rendement élevé, donné à 93 dB par le constructeur qui nous a habitués à des mesures fiables, elle n’est pas très compliquée à driver. Évidemment, comme toutes les enceintes haut de gamme, plus l’ampli sera puissant, mieux elle sera exploitée, mais déjà avec un bon intégré comme le Magnat RV3 le résultat est de très haut niveau. J’avoue que j’aurais bien aimé essayer un bon gros ampli de chez Hegel dessus :)

Le registre le plus impressionnant des Delta, c’est son médium. J’ai rarement entendu un médium aussi articulé, précis, capable d’offrir une reproduction des voix aussi belle, naturelle, soutenue et réaliste. Ce médium approche la perfection dans cette gamme de prix. Qu’elles soient charnelles, sensuelles, graves, éraillées ou roques comme les plus grands chanteurs de Blues, la texture des voix sont tout simplement magiques ! La sensation de se retrouver face au chanteur (ou chanteuse) est très forte.

Les Triangle Signature Delta sont des enceintes neutres. Actuellement, j’ai des Magnat 1009 transparentes et un peu claires, des Focal Aria 926 assez chaleureuses et douces, et les Triangle se distinguent nettement par leur timbre naturel, neutre, droit. La seule petite coquetterie que se permet cette enceinte, cette une toute petite brillance dans les aigus, mais rien de dur, au contraire, ils sont très raffinés. Pour ma part j’écoute pas mal de musique à base d’instrument à cordes (guitare, Kora), et j’adore ce type d’aigu qui illumine dans tous les bons sens du terme l’écoute. Je ne suis pas adepte de la neutralité parfaite, j’aime qu’une enceinte propose une petite signature, surtout dans les aigus.

Le caractère des aigus des enceintes Triangle est une question qui revient souvent. Je n’ai absolument pas ressenti de mise en avant, ni de dureté, ni d’acidité, que des aigus superbes, ciselés, extrêmement précis et raffinés. Pourtant, j’ai écouté un ensemble Atoll ST100/AM100 qui fonctionne très bien sur ces enceintes, ou même un ampli Classe D NAD. Ce n’est peut-être pas les aigus les plus définis que j’ai pu écouter, mais ça va déjà très loin, et avec d’autres qualités comme une très belle harmonique et surtout du raffinement. Les cuivres sont reproduits avec une qualité d’écoute exceptionnelle, jamais criards, jamais agressifs, et pourtant sur du Miles Davis très peu d’enceintes sont capables de reproduire les cuivres de cette manière avec une écoute agréable, du corps, du relief, de la précision et un timbre parfaitement naturel. Même les passages très appuyés à la trompette sont magnifiques et dénués d’agressivité. On ressent du coffre sur ces aigus, c’est assez étonnant, car ce n’est pas un adjectif que j’utilise habituellement pour décrire les aigus.

Quant au grave, certes, avec des woofers de 16 cm on pouvait s’en douter, ils n’ont pas la profondeur des graves proposés par des enceintes comme mes Magnat 1009 avec ses HP de 20 cm et son coffre énorme (50 kg l’enceinte), mais j’ai quand même été très surpris par la qualité du grave, très intelligible et surtout très musical. Il est plus profond que je m’y attendais, et surtout très ferme et, encore une fois, comme le reste du registre, très précis et d’une rapidité étonnante. La reproduction de la basse ou contrebasse est très physique, d’une densité rare, palpable et surtout parfaitement lisible.

CD Agnès Obel – Aventine

Le dernier album d’Agnès Obel est une petite merveille, très vocal, très épuré avec seulement deux instruments dont le piano et la violoncelliste Anne Müller. Je me suis tout simplement régalé à l’écouter sur ces Triangle Delta avec l’ampli Magnat RV3 à la baguette ! On s’abandonne totalement dans l’univers mélancolique, mystérieux et planant de cette chanteuse danoise. Cet album illustre tout à fait la qualité du médium de cette enceinte, avec une parfaite mise en valeur de la sensualité de la voix d’Agnès. C’est fluide, aéré, le violoncelle offre densité, précision et une texture rares dans le haut grave, les silences sont d’or, les notes de piano sont d’un réalisme troublant, donnant la sensation que le pianiste joue dans votre salon avec une très belle attaque sur les notes, précises et rapides et surtout très justes et naturelles avec toujours cette petite coquetterie dans l’aigu qui illumine l’écoute.

CD Salif Keita – Folon

Impossible de passer à côté d’une écoute d’un instrument à cordes. C’est surement la première chose que j’écoute sur une enceinte, la guitare sèche pour juger de la qualité des aigus. Pour ceux qui ne connaissent pas Salif Keita, il s’agit d’un des plus grands chanteurs d’Afrique de l’Ouest. Avec Folon, Salif nous offre une perle rare, il s’accompagne lui-même à la guitare dans ce titre très fort en émotion. Encore une fois, ce morceau est un pur délice sur les Triangle Delta. La guitare est reproduite avec des aigus ciselés, précis avec cette toute légère brillance dont je parlais qui illumine le haut du spectre et des silences parfaitement respectés.

J’ai vraiment adoré l’écoute de tout instrument à cordes sur ces enceintes. J’ai passé des heures à écouter mes albums de Toumani Diabaté, le maitre de la Kora, une sorte de harpe africaine. À chaque fois que j’ai voulu écouter un morceau pour prendre des notes, c’est finalement tout l’album qui y passait. Encore une fois, avec Folon, la voix légèrement éraillée, mais très mélodieuse, de Salif Keita et reproduite à la perfection, avec naturel, précision, du soutien dans le bas médium qui offre une présence accrue et de la densité. Une écoute addictive !

SA-CD Miles Davis – Kind of Blues

Kind Of Blues SA-CD

L’écoute des SA-CD en général est très convaincante avec les Triangle Delta, de par le naturel du timbre de cette enceinte qui met bien en évidence l’intérêt de ce support qui se rapproche de l’écoute originale, ce que j’appelle une reproduction analogique. Miles Davis est un maitre pour moi, j’adore son style, j’adore sa trompette, même si bien souvent l’écoute peut être agressive dans les aigus sur pas mal d’enceintes. Et encore une fois toute la qualité de l’aigu des Triangle Delta permet une écoute délicate, jamais dure, ni fatigante. J’ai rarement entendu des cuivres jouer avec autant de raffinement, de corps et de texture. Même les passages les plus hauts, ou chargés en instrument (comme certains Live de Miles Davis (référence à d’autres albums)) sont limpides. Chaque instrument est parfaitement détourés et détachés de la scène sonore, que ce soit les notes les plus graves et percutantes jusqu’aux petits sons de cymbales très délicats, tout est localisables au niveau de la scène. On pourrait indiquer le placement de chaque instrument sur la scène les yeux fermés, aucun son ne se mélange, tout est précis, naturel, criant de vérité. J’aurais peut-être aimé un peu plus de définition dans l’aigu, mais c’est vraiment pour faire la fine bouche.

CD Santana – Soul Sacrifice

Un peu de rythme pour changer et juger de l’exceptionnelle dynamique de ces enceintes ! Les graves ne sont pas des modèles de profondeur, mais vont tout de même bien bas et surtout ils sont rapides, percutants, dynamiques, et très fermes. Quel rythme ! Toutes les couleurs de la musique Blues-Rock à influence Latino de ce groupe légendaire explosent dans le salon, donnent envie de danser. Ça cogne très dur au niveau de la grosse caisse qui est reproduite avec fermeté et une parfaite lisibilité. Les congas sont incroyables grâce à des médiums proches de la perfection. J’ai joué de la percussion pendant de nombreuses années dans des groupes à tendance musicale Latino et Afro, je peux vous dire que l’écoute des congas ou même du Djembé est grandiose sur les Delta ! L’attaque des notes, la consistance du son, la précision du médium et surtout cette dynamique incroyable fournit par l’ampli Magnat RV3 et les enceintes sont au service des instruments à percussion. Ce n’est pas une écoute « boom-boom », mais très énergique, ferme, et précise. Encore une fois, la guitare de Carlos Santana prend vie, elle chante telle une cantatrice, avec des aigus très ciselés, tout légèrement lumineux, dotés d’une superbe harmonique, mélange de raffinement, de texture et de précision.

Conclusion

signature_prod_9

Vous l’aurez compris, l’enceinte Triangle Signature Delta est une très, très belle réussite, et une vraie évolution de la Quartet. Certes, ce sont des enceintes encore un peu directives, qui nécessitent de soigner le placement. L’enceinte maque un peu de coffre comparé à certaines concurrentes au même ordre de prix, et comme toutes les enceintes de ce calibre, un amplificateur bien puissant avec un facteur d’amortissement élevé permettra d’en tirer toute la quintessence.

Mais quelle écoute divine, naturelle, neutre et surtout, comme je le rappelle souvent lors du test, c’est un modèle de précision et d’équilibre tonal ! Tous les registres, qui étaient déjà excellents sur la Quartet, ont été améliorés, que ce soit la consistance et la densité sonore, le coffre, la dynamique, la fermeté des graves, l’articulation des médiums, le raffinement des aigus. Avec une enceinte qui gagne tout de même près de 8 kg, en conservant des technologies éprouvées et améliorées, il ne pouvait en être autrement. Et que dire de la qualité de construction et du design. La gamme Signature est plus qu’une enceinte, c’est une œuvre d’art que l’on ne se lasse pas d’admirer, ce qui rajoute évidemment au plaisir d’écoute. Le prix est tout de même un peu élevé, mais cette enceinte est une très belle réalisation et elle ravira sans aucun doute les futurs propriétaires. J’ai passé de très agréables moment d’écoutes, surtout sur du Jazz et de la musique acoustique, merci Triangle !

Expérience Audio - 5 étoiles

Les notes sont évidemment subjectives, par rapport à mes goûts personnels, aux associations, et en rapport avec le prix et la catégorie de l’appareil.

  • Dynamique : 
  • Musicalité des timbres : 
  • Ouverture de la scène sonore : 
  • Qualité de spatialisation  : 
  • Qualité de l’aigu : 
  • Définition/précision de l’aigu : 
  • Qualité des médiums : 
  • Précision/articulation du médium : 
  • Qualité/fermeté/rapidité du grave : 
  • Profondeur du grave : 
  • Tenue en puissance : 
  • Coffre et ampleur : 
  • Qualité de fabrication & Design : 
  • Rapport Qualité/prix : 

Ce que j’ai aimé avec la Triangle Signature Delta :

  • La qualité de construction irréprochable
  • Le design : une véritable œuvre d’art !
  • La précision, la grosse dynamique, l’équilibre tonal
  • Le naturel des timbres, la beauté et précision de l’aigu
  • La fermeté, rapidité et précision du grave
  • Le médium : une véritable référence sur ce registre !
  • Une image sonore haute et profonde si les enceintes sont bien placées
  • La musicalité : une écoute envoutante, équilibrée, naturelle et très captivante !

Ce que je regrette avec la Triangle Signature Delta :

  • Un peu de directivité qui nécessite de pincer les enceintes et ne pas top les écarter
  • Une profondeur et assise dans le grave un peu limitées, mais tout de même étonnant compte tenu du gabarit de l’enceinte et des HP
  • Un peu plus de définitions dans l’aigu
  • Le prix un peu élevé
Website hexatech, web solutions