Test Monitor Audio Silver 6 : coup de coeur HDfever pour son rapport qualité/prix !

13/02/2014

 

IMG_9651

La Monitor Audio Silver 6 fait parti de la toute nouvelle gamme Silver et remplace la RX6. Si au premier coup d’œil elle est visuellement très proche, la nouvelle Silver 6 a été améliorée sur de nombreux secteurs : nouvelle construction, design rafraichi, nouveau tweeter, nouveaux haut-parleurs de grave et médium, câblage de meilleure facture, et un filtrage de fréquence amélioré. Mais surtout, dès les premières écoutes, on s’aperçoit tout de suite que l’enceinte n’a plus rien à voir ! On franchit clairement un cap, avec une enceinte beaucoup plus équilibrée, performante sur tous les secteurs, plus orientée « haute fidélité » qu’avant, un vrai coup de cœur dans une tranche de prix inférieur à 1400 € la paire! Je vous propose un compte rendu après plusieurs semaines d’écoutes …

Protocole de test :

  • Enceintes Monitor Audio Silver 6 (1320 € et 1450 € en version laquée)
  • Amplificateur hifi stéréo Teac AI-3000 et Anthem MRX 510
  • Lecteur OPPO BDP-105EU Signature
  • DAC Teac UD-501 et Asus STU 3
  • Câbles enceintes, secteur et modulation : MUSE d’Espace-musical
  •  Barrette secteur Oehlbach PowerSocket 908
  • CD  : Audiophile Recording Vol I, II et III, Agnes Obel, Youn Sun Nah et Pink Floyd

Présentation de la Monitor Audio Silver 6

Comme je le dis souvent, le plaisir d’écouter de la musique passe aussi par le plaisir des yeux. S’installer dans son fauteuil avec de belles électroniques et de belles enceintes en face de soi c’est toujours plus sympa. De ce côté-là, chapeau bas pour cette gamme Silver, car c’est visuellement une très belle réussite ! J’adore la finition Rosenut (bois de rose) que j’ai reçu pour ce test. Cette couleur rouge/rose naturelle avec nervures apparentes est superbe, surtout que la finition est irréprochable.

IMG_8633

IMG_9667

IMG_9668

Le coffre est parfaitement assemblé, inspire la robustesse, comme taillé dans la masse et on ressent une certaine épaisseur au niveau des parois. Certes, du simple plaquage, mais de très bonne qualité ! Toujours au niveau de l’assemblage, aucune vis n’est apparente, si ce n’est au dos de l’enceinte. On trouve 3 vis qu’il faudra resserrer avant l’utilisation de l’enceinte pour tenir fermement les saladiers et éviter d’éventuelles vibrations. C’est grâce à ces vis que Monitor Audio assemble les haut-parleurs de l’enceinte.

IMG_8639

IMG_8643

IMG_9672

On retrouve les mêmes évents Hive II, étudier et conçu par Cambridge pour accélérer le débit de l’air et permettre des graves plus rapides et fermes. Notez que l’on trouve deux évents circulaires Hive II, un pour les graves, situés à l’avant bas de l’enceinte, et l’autre pour les médiums, situé à l’arrière en haut de l’enceinte.  Notez que deux mousses sont fournils pour boucher les évents afin de raffermir les graves, mais, en contrepartie, perdre un peu au niveau profondeur.

IMG_9646

IMG_9657

Le tweeter C-CAM, dispose pour sa part d’une chambre arrière amortie acoustiquement. Ce nouveau tweeter plaqué or fait partie des plus belles améliorations de cette gamme Silver avec des aigus bien plus raffinés et mois de risque d’aigu montant ou dur avec certaines amplifications. Malgré leur apparence assez proche de ceux de la gamme RX, les haut-parleurs de grave et médium ont également été revu et là aussi, l’impact est vraiment très audible avec un timbre plus chaleureux et tonique qu’avant.

IMG_9647

IMG_9648

On retrouve cette surface « alvéolée » censée apporter plus de rigidité et donc permettre des cônes plus fins et donc plus rapides. Je remarque également que les suspensions (matière qui entoure et fixe le dôme au saladier) sont plus souples et élastiques qu’avant afin d’offrir des graves plus profonds avec un HP de 15 cm. Lorsque l’enceinte joue, le cône est propulsé de plusieurs centimètres en dehors de son saladier, c’est assez impressionnant !  Autre nouveauté, les haut-parleurs sont séparés et enfermés dans des chambres acoustiques dédiées afin de garantir une meilleure efficacité et une plus grande extension dans les basses fréquences.

IMG_8646

Derrière l’enceinte, en bas, on trouve un jeu de deux paires de borniers pour permettre la biamplification ou le bi-câblage. Là aussi, rien à dire sur la qualité de ces borniers, costauds et dorés, ils sont reliés par deux pattes dans le cadre d’une connexion mono-câblage. Il est d’ailleurs intéressant d’essayer de remplacer ces pattes par des câbles identiques à vos câbles enceintes.

Enfin, un pied sous forme de socle en bois est fourni. Le système proposé par Monitor Audio est intéressant, car on peut opter, soit pour les points, soit pour les pieds en PVC mou (les pointes sont rétractibles ou même amovibles). Pour ma part, je n’aime pas trop l’influence des pointes et contre-pointes, donc j’opte pour les pieds en PVC. Ce pied influe très positivement sur l’enceinte, mais pour ceux qui voudraient aller plus loin dans le système d’amortissement, comme des pieds Aktyna, on peut totalement enlever ce socle.

Voici un résumé des points clés et nouveautés de la Silver 6 annoncé par Monitor Audio :

  • Nouveau tweeter C-CAM® conçu avec une chambre arrière amortie acoustiquement, offrant une meilleure clarté et une bande de fréquences plus large
  • Nouveaux haut-parleur de graves et de médium C-CAM® 15cm intégrant la technologie RST®, délivrant une meilleure clarté dans le médium et un meilleur amortissement.
  • Configuration deux voies et demi avec système acoustique repensé pour une plus grande efficacité et une meilleure extension dans les basses fréquences.
  • Cône RST® , réduisant fortement la distorsion et améliorant la rigidité du diaphragme.
  • Nouveau châssis en polymère afin d’améliorer la rigidité et diminuer les propriétés de réflexion.
  • Technologie de port Bass reflex Hive ® II pour accélérer le transit de l’air dans le cabinet, créant des graves beaucoup plus dynamiques.
  • Haut-parleurs fixés par une seule vis traversante « Single bolt-through ». Une caractéristique de conception qui signifie que le haut-parleur n’est pas fixé à la cloison avant et ne peut donc pas transmettre les vibrations et les colorations au cabinet.
  • Filtre redessiné, intégrant avec des condensateurs de grande qualité
  • Câblage interne argent Pureflow®
  • Finitions laquées ou en bois véritable soigneusement sélectionné.
  • Construction imposante en MDF de 20mm, avec renforts internes pour renforcer la rigidité du cabinet.
  • Grilles magnétiques pour un design net et épuré (Grilles grises pour les finitions Natural Oak et White Gloss).
  • Terminaux près du sol pour un accès facilité

Les Monitor Audio Silver 6 à l’écoute

IMG_9645

J’ai eu la chance de pouvoir essayer ces enceintes alors qu’elles étaient déjà rodées, car la gamme Silver est assez longue à rôder (plus pour assouplir les membranes de suspensions que pour rôder les composants (comme souvent chez Monitor Audio)). Premier constat qui m’a vraiment sauté aux oreilles, la Silver 6 est bien plus chaleureuse que la RX6, mais nécessite toujours autant de courant pour s’exprimer pleinement. En prenant en compte ces deux constats, je me suis directement dirigé vers le Teac AI-3000, très puissant, très dynamique, mais qui manque justement de chaleur, avec un côté légèrement montant. Le mariage a parfaitement fonctionné !

IMG_4051

Pour tout dire, dès les premières heures d’écoutes, j’ai eu un vrai coup de cœur pour ces enceintes ! J’ai tout simplement jamais entendu un rendu aussi précis, tonique, défini, avec une reproduction des voix aussi belle sur des enceintes dans cette gamme de prix ! Tout simplement renversant et jubilatoire !

Le placement des enceintes a été assez facile, leur conception leur permet d’être placées assez proche du mur arrière. Elles offrent une très belle ouverture de la scène sonore, ce qui permet de placer les enceintes droites, face à l’auditeur, sans perdre en spatialisation. Un léger pincement des enceintes permettra cependant une écoute un peu plus profonde et des voix mieux centrées, mais ça dépend du recul de la place d’écoute. De plus, je n’ai pas ressenti de différence en bicâblage, donc je suis resté en mono-câblage. Enfin, ce sont des enceintes compactes et très jolies. Elles sont à la fois discrètes, très WAF, et jouent également leur rôle d’objet décoratif dans le salon et pour moi, l’esthétique est important et rajoute au plaisir d’écoute.

Pour situer les Monitor Audio Silver 6, ce sont des enceintes qui offrent un rendu très naturel, pas totalement neutre, une légère pointe de chaleur nécessite l’association d’un ampli assez neutre, très dynamique avec des aigus très précis pour en tirer le meilleur. Je dirais même qu’il faut éviter de les associer avec un ampli chaleureux pour ne pas trop verser dans l’excès. Je pense même que ce sont des enceintes qui peuvent équilibrer le rendu d’un ampli un peu montant, voire froid, trop clair, ou très analytique. Au passage, en utilisation home cinéma, les amplis Pioneer, Yamaha, et Anthem devraient donner de très bons résultats…

IMG_9676

Un des aspects qui m’a le plus surpris avec la Silver 6, c’est la dynamique exceptionnelle de ces enceintes, d’autant plus renforcé par des graves fermes et tendus, et des aigus hyper définis. Ces enceintes sont très toniques et sur tout le spectre, des graves aux aigus en passant par les médiums, c’est ferme, rapide, ça ne traine pas, ne bave pas, c’est carrément le jour et la nuit avec les Focal Aria 926 récemment testées, dotées d’un rendu plus aérien, plus ample, mais moins tonique, moins « Hi-Fi », plus orienté »home cinéma ». Cette tonicité et densité offrent plus de matière au rendu sonore. L’attaque de la note est de très bonne facture, mais il manquerait un soupçon de mordant pour être parfait. Cela dit, l’écoute reste parfaitement agréable et équilibrée, juste ce qu’il faut de précision, tonicité, et de dynamique à mon goût. Si chacun a ses goûts en terme de musicalité et timbre, d’un point de vue performance intrinsèque, il sera difficile de trouver mieux cette gamme de prix !

Comme précisé en introduction, la spatialisation est bluffante avec une très belle ouverture, une grande profondeur d’écoute, une parfaite localisation des instruments, des voix bien centrées (c’est d’autant plus appréciable lorsque l’on regarde un film en stéréo, sans enceinte centrale). Étonnamment, la spatialisation est également très surprenante en hauteur avec des effets verticaux saisissants et des sons qui semblent venir du plafond, ce qui renforce la sensation de « bulle sonore », assez rare avec des enceintes de ce prix, et en configuration en stéréo.

IMG_8952

L’aigu de la Silver 6 a bien changé depuis la version RX. Il conserve cette grande définition, une des grosses qualités des enceintes Monitor Audio en général, mais acquiert plus de finesse. On peut même parler d’aigu raffiné ! Alors qu’il présentait une petite dureté avec certains amplis montant sur la RX6, cette fois j’ai même pu associer des amplis avec le Teac AI-3000 avec un excellent résultat. L’attaque de la note n’est pas aussi franche que sur les Magnat Quantum, mais la précision, la définition, la richesse et la finesse de cet aigus avec juste ce qu’il faut de brillance pour illuminer le haut du spectre, offre des écoutes de guitare sèche absolument magiques !

Autre grosse qualité de ces Silver 6, son médium doté d’une articulation incroyable. Le médium est rond, très précis, tonique, ferme et rapide. La reproduction des dialogues est absolument superbe de précision, une parfaite lisibilité, et cela se ressent évidemment sur les voix et chants lors des écoutes musicales. La restitution de la voix est pleine, dense, soutenue. J’ai adoré la reproduction d’instruments jouant dans les médiums et haut graves comme le violoncelle, la basse et contre-basse, les congas, reproduit avec beaucoup de corps, de consistance et d’impacts qui prennent aux tripes.

Là où j’attendais également cette Silver 6, au regard des haut-parleurs de 16 cm, c’est évidemment sur le grave, et encore une fois cette enceinte surprend. Quel grave ! Bluffant ! Il ne descend pas aussi profond que certaines grosses enceintes, évidemment, quoi que tout de même très étonnant, mais c’est  encore une fois très tonique, rapide, ferme, parfaitement lisible avec de belles sensations physiques dans le ventre. Et surtout, ce grave est beau et très musical ! En tout cas, je n’ai pas ressenti de manque à ce niveau lors de mes écoutes.

Agnes Obel – Aventine

Cet album, je ne m’en lasse pas  8-) Totalement envoûtant, surtout sur les Silver 6 qui se prêtent à merveille avec tout ce qui est Indé, Jazz, Blues. J’ai bien dû me repasser l’album une dizaine de fois lors des bancs d’essai. Avec la qualité de reproduction des voix de cette enceinte, quoi de mieux que cet album ? La voix d’Agnes Obel sonne comme un enchantement, avec une telle sensualité mélancolique.

La densité offerte par l’enceinte offre un côté très charnel à l’écoute, avec une voix pleine et une sensation de proximité troublante. Et quelle matière dans la reproduction du violoncelle avec bel impact sur les cordes lorsqu’il est utilisé en percussion ! Ce genre d’enceinte offre du corps, du relief, de la profondeur et une telle densité sonore qu’elle vous donne l’impression que l’image sonore se matérialise. Une écoute à frissonner de plaisir.

Youn Sun Nah – Lento

Dans le même registre qu’Aventine, planant, mélancolique, mais plus riche en instruments, plus orienté Jazz. Lento de Youn Sun Nah est également un album splendide, que l’on pourrait écouter des heures sur les Silver. Il y a tellement de volupté, de rondeur et de rythme dans les notes et surtout là aussi une voix superbe, sensuelle mais avec plus de caractère et d’autorité que celle d’Agnès Obel, elle est parfaitement mise en valeur par ces enceintes.

Le premier morceau « Lament » accompagné à la guitare acoustique met bien en évidence la qualité des aigus, très fins, légèrement brillant et bien ciselés. Le rendu de la guitare est magnifique tout au long de cet album, avec une attaque de la note très précise, une image sonore riche en micros-détails et une légère illumination dans le haut du spectre. Les passages de contrebasse et violoncelle avec Lars Danielsson à la baguette sont reproduits avec beaucoup de densité, de rondeur, de corps et de matière et un très bel impact dans le bas médium/haut grave. Plus étonnants, les passages à l’accordéon de Vincent Peirani sont magnifiquement rythmés et riches en précision.

A écouter absolument sur les Silver si vous en avez l’occasion ! Superbe album !

Pink Floyd – The Division Bell Remasterisé – 2011

Impossible de tester des enceintes sans un album des Pink Floyd. Avec  The Division Bell, les Silver 6 démontrent un pouvoir de spatialisation époustouflant, une justesse dans les notes, et toujours cette capacité à vous transporter durant plus d’une heure de musique sans la moindre lassitude, agressivité, ou fatigue auditive. Là aussi,  on retrouve l’excellente qualité des aigus sur le jeu de guitare électrique avec cette petite brillance qui illumine les écoutes sans trop en faire, et surtout une précision et une définition bluffantes !

Les Silver 6 ont le sens du rythme, surtout drivées par le Teac AI-3000 ! L’attaque de la note, la rondeur, la pointe de chaleur apporte énormément de « foot-tapping » comme on dit. L’écoute est nette, même lorsque tous les instruments sont à l’œuvre, aucune note ne se mélange, l’écoute est parfaitement limpide, jamais brouillonne grâce à cette précision du rendu, des notes parfaitement détourées, et un filet superbe. On enchaine les passages rythmés, explosifs avec les passages planants et un superbe silence entre les notes qui apporte beaucoup de relief et d’aération à l’écoute.

Un album très riche qui permet d’exploiter les enceintes dans tous les domaines, avec des chants, des passages rythmés, beaucoup d’instruments en tout genre, guitare, percussion, batterie, cuivre, basse. On pourra d’ailleurs apprécier la polyvalence et la capacité des graves de cette enceinte sur certains passages : étonnamment profonds, percutants, fermes et rapide.

Conclusion

Vous l’aurez compris, la Silver 6 brille sur tous les secteurs, et ne présente aucun point faible, que ce soit dans les aigus, les graves ou les médiums, tout est superbe, équilibré avec un musicalité magnifique et une aération/spatialisation grandiose. Certes, c’est une enceinte légèrement colorée, un peu chaleureuse dans les médiums/graves, limpide et claire dans le haut du spectre, qui ne s’associera peut-être pas avec tous les amplificateurs. Comme souvent il faudra donc soigner les associations.

L’audio, c’est comme d’habitude une question de goûts et d’associations, mais je le pense sincèrement, cette enceinte va faire très mal à la concurrence dans sa gamme de prix. Elle offre des performances de très haut niveau, digne d’enceintes haute fidélité bien plus chères. Je sais, cette remarque revient souvent dans les bancs d’essai dédiés aux appareils hifi, mais c’est réellement ce que je pense.

IMG_9646

Monitor Audio signe donc une gamme Silver qui va faire beaucoup parler d’elle. La finition est soignée, le design est classe, avec diverses finitions pour tous les goûts ou presque, une vraie musicalité digne d’une enceinte haute fidélité parfaitement équilibrée. Avec un bon amplificateur hifi et une bonne source, la Silver 6 permet d’aller loin, très loin, et que ce soit en utilisation hifi ou home cinéma.

Si vous avez l’occasion d’écouter cette enceinte, foncez, car c’est en pus un excellent rapport qualité/prix (1320 € la paire et 1449 € en version laquée).  La Silver 10 pourrait vraiment être une nouvelle Reference HDfever, et apportera sûrement un peu plus d’ampleur, d’ouverture et un grave plus profonds, mais la Silver 6 ne démérite absolument pas, c’est pour moi un des meilleurs rapport qualité/prix actuels. Je ne lui fais aucun reproche, si ce n’est la nécessite d’utiliser un ampli puissant et dynamique pour en tirer la quintessence. Ce sera donc 5 étoiles HDfever amplement mérité ! Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette enceinte, et je pense qu’elle ravira, en particulier, les amateurs de Jazz.

Expérience Audio - 5 étoiles

 

Retrouvez d´autres informations chez nos amis de www.hdfever.fr

Website hexatech, web solutions