Test OPPO Audiocom 105D Signature et Reference : le meilleur de l’audio et de l’image enfin réuni !

16/07/2014

IMG_2528

Il manquait un dernier test pour clôturer la grande aventure autour des lecteurs OPPO proposés sur HDfever, celui des versions les plus abouties qu’Audiocom ait proposées depuis qu’ils modifient les lecteurs OPPO, je parle bien-sûr des OPPO BDP-105D Reference et Signature. Les plus abouties, car je trouve qu’enfin les performances analogiques sont dignes d’appareils hifi très haut de gamme, et nous avons donc deux platines qui réunissent des performances exceptionnelles en vidéo comme en audio (numérique et analogique) ! Encore une fois, comme je le disais lors du test des versions 103D Audiocom, pour protéger le travail et les années de recherche de ces artisans, les tweaks ne seront pas détaillés, et vous ne trouverez plus de photos précises des modifications, juste des photos globales. De toute façon, encore une fois, ce sont les résultats qui comptent (mesurés et ressentis).

Cela dit, on retrouve à peu près la même alimentation que celle proposée sur les OPPO BDP-105EU Signature et Reference déjà testées, vous trouverez donc toutes les explications sur ce test très complet effectué par Jacko et moi-même. Même si cela est intéressant pour les plus avertis et passionnés d’électronique, ce ne sont pas les composants utilisés qui m’intéressent, mais le résultat, le gain apporté au niveau audio et image, et que l’équilibre colorimétrique et audio soit conservé, que le lecteur fonctionne parfaitement et de façon stable, qu’il ne présente aucun risque de durée de vie limitée. Je rappelle qu’il s’agit d’un travail artisanal, que le plus compliqué n’est pas de souder les composants, que le prix ne reflète pas forcément la quantité ou la valeur des composants utilisés, mais bien la recherche pour arriver à ce résultat.

Chaque modificateur sérieux passe des heures, et des heures à essayer diverses modifications, à localiser ce qui doit être modifié ou non, et le composant qui apportera le plus de gain. Il y a beaucoup de perte en appareil et composants, et beaucoup de travail de recherche, et d’expertise avant de présenter un modèle finalisé, fiable, parfaitement équilibré et performant. J’ai déjà essayé des lecteurs avec de nombreuses modifications très impressionnantes, mais avec un résultat totalement déséquilibré au niveau de la diaphonie, du contraste, gamma, colorimétrie, THD, saturation en sortie, réponse en fréquence tronquée, etc.  Jusqu’ici, je me suis toujours efforcé de prouver par des mesures que les modifications apportaient vraiment un plus à l’image et l’audio numérique et analogique et ce sera toujours avec la plus grande sincérité et après des mois de tests que je vous donnerai mes ressentis et les résultats de ces mesures. Jusqu’ici, si les améliorations vidéo et audio numériques ne faisaient aucun doute, j’avais toujours émis un regret sur la qualité analogique, mais de toute évidence, avec ces deux versions que je vous présente aujourd’hui, Audiocom a enfin répondu à tout ce que j’attendais d’un lecteur modifié en poussant les performances vidéo et audio numérique et analogique dans leur dernier retranchement : les résultats sont tout simplement impressionnants ! Passons au test …

IMG_4151

Protocole de test :

  • Lecteur OPPO BDP-105D Signature Audiocom (3999 € TTC)
  • Lecteur OPPO BDP-105D Reference Audiocom (2899 € TTC)
  • Plusieurs lecteurs OPPO pour comparer (OPPO 105D, 105EU) et autres lecteurs « entrée de gamme »
  • Plusieurs téléviseurs UHD et 1080p : Sony KDL-55HX950, Sony KD-65X9005B, Samsung UE65HU8500
  • Vidéoprojecteur 1080p JVC DLA-X30
  • Amplificateurs : Anthem MRX510, Onkyo TX-NR636, Teac AI-3000 , Magnat RV 3 et BC Acoustique eX-332D
  • Enceintes Triangle Signature Alpha et Magnat Quantum 1000 en 5.1
  • Caissons de graves SVS PB1000 et SB1000
  • Câbles HDMI Oehlbach XXL Carb Connect + Aliencable ExtremeSeries
  • Câble secteur et enceinte JSV Audio, barrette secteur Oehlbach 908
  • Câbles de modulations (RCA et XLR) MUSE Espace-Musical
  • Plusieurs matériels de mesures audio et vidéo et Blu-ray Benchmark
  • Tests réalisés en salon et salle dédiée

Présentation des lecteurs OPPO BDP-105D Reference et Signature modifiés par Audiocom

IMG_4061

Dorénavant, le sticker Audiocom est apposé sur le capot.

Pour rappel, ces versions ont donc été modifiées au niveau de l’alimentation et des composants, mais reprennent exactement les mêmes fonctionnalités, compatibilités multimédias et disque, et la même connectique que propose l’OPPO BDP-105D de base. Si vous n’avez pas lu le test du OPPO BDP-105D, je vous conseille donc de le lire en sachant que depuis, de nombreuses choses ont évolué grâce aux divers firmwares dont la compatibilité multimédia, la gestion de l’upscaling 2160p en 24, 25, 30, 50 ou 60 im/s, le réglage de la synchronisation audio/vidéo/sous-titres, entre autres. De plus, sachez que le kit de dézonage est intégré à ces versions Audiocom pour lire les Blu-ray et DVD toutes zones.

Audiocom a donc repris la plupart des améliorations déjà apportées aux OPPO BDP-105EU Signature et Reference, donc là aussi je vous conseille de lire ce test qui vous en apprendra beaucoup sur les modifications Audiocom.  On retrouve cette fameuse alimentation linéaire régulée avec un gros transformateur torique. Elle est entièrement assemblée par Audiocom. La version utilisée sur le Reference est déjà une belle réalisation qui exploite d’excellents composants. Celle utilisée sur le Signature va encore plus loin, beaucoup plus élaborée que celle proposée sur le BDP-103EU Signature. Cependant, plusieurs petits détails ont été rajoutés, et améliorés depuis le test des OPPO BDP-105Eu Audiocom, mais la plus grosse nouveauté concerne l’ajout de deux horloges haute précision, aussi bien sur la version Reference que Signature.

  • La première horloge haute précision (0.077 psec) synchronise le processeur principal (le Mediatek) afin d’améliorer tous les flux numériques, audio et vidéo, en réduisant le jitter et donc apporter plus de précision au signal audio et vidéo.
  • La seconde horloge haute précision (0.037 psec) synchronise le DAC ESS Sabre de la carte audio stéréo, donc essentiellement la sortie XLR et RCA stéréo. Là aussi, le but est d’apporter plus de précision, mais nous verrons que cela a également permis de réduire le bruit, et donc augmenter la gamme dynamique et donc le SNR, la spatialisation, et autres points (j’y reviens). Cette horloge a également permis de mieux gérer les performances du DAC ESS Sabre avec les très hautes fréquences (384KHz/4x oversampling).

oppo-bdp-105d-signature-inside-6

Sachez tout de même que des condensateurs ont été remplacés sur la carte audio stéréo, sur les deux lecteurs Signature et Reference. C’est donc la sortie stéréo qui profite le plus de ces modifications, même si, forcément, en améliorant tout le circuit numérique, la carte 7.1 propose aussi une meilleure qualité que les versions de bases. Une conversion N/A sera toujours meilleure si le circuit numérique est de qualité.

Donc, deux horloges sur les deux versions, deux alimentations linéaires régulées (dont celle assemblée par Audiocom) sur les deux lecteurs, carte audio analogique améliorée sur les deux lecteurs, kit de dézonage sur les deux lecteurs… mais quelle différence entre le Reference et le Signature donc !? Et bien, il est clair que cette fois, la version Reference est clairement très performante et très intéressante pour son prix plus abordable. Quant aux différences, il s’agit toujours des mêmes qui séparaient la 105EU Signature de la 105EU Reference :

Le Signature possède les fameux modules Bybee SE placée sur l’entrée de l’alimentation linéaire. Ces modules de conception unique Bybee sont des compléments à tout système de filtrage, ils ne se substituent pas à un filtre EMI / RFI, au contraire les deux types de filtres profitent l’un de l’autre. Ceux-ci n’excluent donc pas l’usage d’un bon filtre secteur ou d’une bonne barrette filtrée. Leur mode de fonctionnement se base sur les principes des échanges des énergies quantiques. D’après le constructeur les électrons traversant des conducteurs peuvent se charger en énergies néfastes qui perturbent le chemin qu’ils empruntent. Les Bybee SE vont débarrasser les électrons de ces énergies. Il faut aussi savoir que ces composants sont faits main suivant des procédés de fabrication très stricte et coûtent très cher.

oppo-bdp-105d-signature-inside-1

Sur le terrain, cela se traduit clairement par une absence totale de bruit résiduel et une image plus nette, plus piquée, plus texturée. Et qui dit moins de bruit résiduel, dit des arrières plans plus nets, donc une meilleure profondeur de champ, un effet 3D naturel plus poussé. Cela se voit clairement lorsqu’on fait des comparatifs directs (deux platines branchées en même temps sur le même téléviseur ou vidéoprojecteur, avec le même Blu-ray et en changeant d’entrée HDMI pour comparer l’image). Les captures que j’ai pu réaliser lors de tous les tests Audiocom l’ont clairement mis en évidence. Pour moi, ce tweak et les deux horloges font partis de ceux qui apportent le plus d’amélioration visibles et audibles.

Autres différences entre le Signature et le Reference, quelques petites améliorations supplémentaires sur l’alimentation linéaire avec des condensateurs plus performants, des diodes Schottky (toujours sur l’alim) et le traditionnel Steinmusic E-Pad +S. Ce pad est appliqué sur le support disque du drive. Il a pour but d’absorber les énergies indésirables et a aussi pour effet de réduire les résonances. En toute sincérité, je n’ai aucune idée si son apport se ressent, mais bon, plusieurs petites améliorations donnent au final une grosse amélioration.

Je n’irais donc pas plus loin dans la présentation des modifications, encore une fois pour respecter la confidentialité du travail d’Audiocom, mais comme déjà indiqué, si vous voulez plus d’explications et en savoir plus sur le travail d’Audiocom, je vous invite à lire le test des OPPO BDP-105EU Signature et Reference qui est très complet à ce niveau là, hormis l’ajout des horloges (une modification toute nouvelle donc). Je vais tout de même résumer les modifications apportées à ces deux versions Audiocom :

IMG_4155

OPPO BDP-105D Darbee Reference Edition Audiocom

  • Alimentation linéaire régulée avec transformateur torique de grosse capacité, avec de nouvelles modifications (condensateurs, Diodes, fusible, etc) pour améliorer la qualité de courant, la réduction de bruit, la dynamique, au niveau audio et vidéo.
  • Nouvelle horloge maitre haute précision (0.140 psec) sur le SoC Mediatek pour réduire considérablement les erreurs de gigue (jitter) et améliorer la précision du signal
  • Nouveau connecteur IEC en Rhodium avec un meilleur câblage interne UP-OCC jusqu’à l’alimentation principale
  • Nouveaux composants (dont des condensateurs) sur la carte analogique stéréo
  • Nouvelle horloge Reference haute précision (0.037 psec) sur le DAC ESS Sabre de la carte stéréo (donc pour les sorties RCA et XLR stéréo, mais aussi la sortie casque).
  • Structure de châssis amélioré pour contrôler le transport de disque et réduire la résonance
  • Nouveaux matériaux contre les interférences RFI/EMI
  • Kit multizone intégré pour lire les DVD et Blu-ray toutes zones
  • Les deux ans de garantie constructeur sont maintenus (Audiocom étant le seul modificateur agréé par OPPO)

oppo-bdp-105d-signature-inside-3

OPPO BDP-105D Darbee Signature Edition Audiocom

  • Alimentation linéaire régulée avec transformateur torique de grosse capacité, avec de nouvelles modifications (condensateurs, Diodes, fusible, etc) pour améliorer la qualité de courant, la réduction de bruit, la dynamique, au niveau audio et vidéo.
  • Nouvelles diodes Schottky à composants discrets intégrées sur l’alimentation principale avec dissipateur thermique en aluminium plus imposant et monté vers l’intérieur. Il assurera un meilleur refroidissement.
  • Nouvelle intégration du purificateur de courant Bybee Super Effect AC Bullets (1/f de réduction de bruit).
  • Nouvelle horloge maitre haute précision sur le SoC Mediatek pour améliorer la synchronisation (moins de 0.077 psec) et donc réduire considérablement les erreurs de gigue (jitter)
  • Nouvelle horloge Reference haute précision (0.037 psec) sur le DAC ESS Sabre de la carte stéréo (donc pour les sorties RCA et XLR stéréo, mais aussi la sortie casque).
  • Nouveaux composants (dont des condensateurs) sur la carte analogique stéréo
  • Nouveau connecteur haut de gamme IEC en Rhodium avec un meilleur câblage interne UP-OCC jusqu’à l’alimentation principale
  • Structure de châssis amélioré pour contrôler le transport de disque et réduire la résonance
  • Patch Steinmusic E-Pad +S appliqué sur le drive, pour réduire les interférences et surtout les résonances, et apporter plus de précision de lecture et extraction de données.
  • Nouveaux matériaux contre les interférences RFI/EMI
  • Kit multizone intégré pour lire les DVD et Blu-ray toutes zones
  • Les deux ans de garantie constructeur sont maintenus (Audiocom étant le seul modificateur agréé par OPPO)

*en vert, les modifications en plus par rapport au Reference.

Amélioration vidéo apportée par les OPPO BDP-105D Reference et Signature

Il est évident que la qualité vidéo des 105D Audiocom est très proche des 103D Audiocom, tout simplement, car on retrouve les mêmes modifications, la même carte principale, les mêmes chipsets, la même alimentation linéaire Audiocom. Cela dit, on remarque tout de même un petit gain en précision et une image plus « propre » et plus dynamique sur les 105D que sur les 103D Audiocom. Cela se joue à peu de chose, j’avoue avoir été surpris de cette différence, mais je pense que cela vient du fait que la partie analogique est entièrement gérée par une deuxième alimentation linéaire, ce qui permet à l’alimentation principale d’être entièrement assignée au circuit numérique. Je ne pensais pas que la différence se verrait, mais force est de constater que oui, le 105D Reference offre une image très proche du 103D Signature, et le 105D Signature dépasse tout ce que j’ai pu voir ! Quoi qu’il en soit, la qualité d’image est tout simplement sublime sur les deux versions !

_MG_2843

Pour rappel, si l’OPPO BDP-105D de base fait parti des tout meilleurs lecteurs du marché, et que son traitement vidéo Darbee Virtual Presence  (DVP) + VRS Clear View est le plus complet et puissant jamais proposé sur un lecteur Blu-ray, le lecteur de base affiche plus de bruit résiduel que la version BDP-105EU, et une image moins dynamique. Cela vient apparemment du fait que l’alimentation de la carte principale a été revue à la baisse (je ne parle pas de l’alimentation principale, mais bien de celle embarquée sur la carte principale avec des régulateurs et un filtrage moins performant), mais aussi du traitement Darbee qui offre une image assez particulière, très piquée, beaucoup de matière, mais du coup plus de grain. Pour les versions Audiocom, du côté des améliorations vidéo, j’avais donc une attente particulière et toute simple :  que la qualité de l’image sans traitement soit évidemment meilleure que l’OPPO BDP-105D, plus dynamique, plus « clean » et donc sans bruit résiduel.

En effet, le bruit résiduel est un élément très important, car il influe sur de nombreux points. Plus il y a de bruit, moins les arrières plans sont nets, et donc moins il y a de profondeur de champ. Cela influe également sur la performance des traitements vidéos Darbee et VRS, car s’ils accentuent les détails et les contours, ils accentuent aussi le bruit et les artefacts, donc plus l’image sera propre au départ, plus les traitements vidéo donneront une belle image naturelle, avec du relief, mais sans dureté. C’est très souvent sur cette partie qu’un lecteur Blu-ray haut de gamme se distingue des lecteurs Blu-ray entrée de gamme avec une alimentation à découpage de mauvaise qualité (attention tout de même, car il y a des alimentations à découpage très bonnes, l’apport d’une alimentation linéaire n’est pas toujours bénéfique). Sur les vieux films qui présentent déjà du bruit sur l’encodage vidéo, c’est encore plus flagrant, car bruit vidéo + bruit résiduel ne font pas bon ménage et salissent l’image.

_MG_1608

Photo prise directement sur le téléviseur Samsung HU8500 : Blu-ray « Les Chemins de l’école » avec l’OPPO 105D Signature. La photo parle d’elle même : quelle texture et quel réalisme !

Pas la peine de tourner autour du pot, comme pour les versions 103D Audiocom, le résultat saute aux yeux ! L’apport de l’horloge associé au Mediatek est évident avec un gain flagrant au niveau fluidité et précision de l’image. Sur les deux versions Reference et Signature, l’image est bien plus dynamique, moins terne, avec un blanc plus pur et éclatant, comme si un voile venait d’être levé et surtout, il n’y a plus de bruit. Il suffit de jouer avec le traitement Darbee pour s’en convaincre. Alors que sur le 105D à partir de 45% le grain devenait un peu grossier, les versions Audiocom permettent de monter le traitement Darbee à plus de 70% sans engendrer de bruit vidéo et sans durcir l’image. Par contre, le Darbee reste le Darbee, et son empreinte reste la même avec toujours cet apport au niveau du piqué, du relief, mais un grain vidéo plus prononcé qu’avec le traitement Qdeo.

La version Signature va encore plus loin, surtout grâce au Bybee Super Effect AC Bullets à mon sens (encore une fois, je trouve que l’apport de ce tweak est l’un des plus convaincants et l’un de celui qui apporte un des gains les plus visibles à l’œil). Cela se ressent niveau des détails, même sans activer les filtres, l’image a plus de matière. Je me rappelle encore de certains passages dans Batman ou le bitume présentait plus d’aspérités sur le Signature que le Reference. Les matières font plus vrai que nature !

Le gain en profondeur de champ et sensation de relief (3D naturelle) est l’une des améliorations les plus spectaculaires sur les deux versions. Je peux vous garantir que sur un téléviseur Ultra HD comme le Samsung HU8500 ou le Sony X9005B, ou même en vidéoprojection, c’est une folie pure tellement on a l’impression de pénétrer l’image, d’être totalement immergé dans le spectacle. Évidemment, on retrouve les mêmes gains sur une TV 1080p, même en 46″ ou 55″, mais l’affichage Ultra HD permet de franchir un palier supplémentaire assez bluffant, surtout que l’upscaling 4K des lecteurs OPPO est très performant (surtout sur ces versions Darbee qui permettent de sortir en 2160p à 60 im/s en YCbCr 4:2:0 et en 2160/24p en YCbCr 4:4:4).

Quelles différences d’image entre l’OPPO 105D et l’OPPO 105D Reference ?

Bref résumé pour y voir plus clair. Les modifications clés de la version Reférence au niveau de l’image sont l’alimentation linéaire et l’horloge associée au Mediatek. Cela permet d’apporter une meilleure fluidité, une image plus dynamique avec un blanc plus éclatant, une réduction flagrante de bruit vidéo, donc un gain au niveau précision, piqué, profondeur de champ, relief et donc impression 3D en 2D et une expérience bien plus immersive. Évidemment, l’affichage stéréoscopique bénéficie également de toutes ces améliorations.

Ces améliorations seront perçues différemment en fonction des personnes, de leur habitude, leur expertise, et leurs sensibilités et de leur diffuseur (TV ou vidéoprojecteurs). Certains ne verront pas énormément de différence, d’autres verront des améliorations flagrantes. Pour ma part, je suis un grand amoureux de belles images, en quête de l’image parfaite et il clair que ces améliorations me mettent de grosses claques visuelles et auditives. Ce type de lecteurs me donne envie de ressortir tous mes Blu-ray préférés, pour les redécouvrir sous un nouveau jour. Depuis que je teste des TV UHD, ce plaisir est multiplié par deux, d’autant plus que l’upscaling 4K des OPPO Audiocom est très puissant et que sur ce type de téléviseur, les bons lecteurs font vraiment la différence ! Le plus dur, c’est de s’habituer a ce type d’image et revenir après sur un lecteur de base. Là, on se rend vraiment compte de ce que l’on perd avec une image qui nous semble un peu dure, plus plate, mois cristalline, moins précise, et a qui il manque cette petite étincelle, cette petite magie qui fait a différence.

105D London

OPPO 105D de base avec Darbee à 35%

105D Audiocom London

OPPO 105D Reference avec Darbee à 35%. Le ciel est plus bleu, mais la luminosité du soleil semble plus intense, et les zones sombres totalement débouchées. Il y a plus de lisibilité sur cette image, c’est flagrant (cliquer pour agrandir).

Quelles différences entre l’OPPO 105D Signature et Reference ?

Par rapport aux modifications proposées sur le Reference, le Signature intègre une alimentation légèrement plus performante et surtout l’excellent Bybee Super Effect AC Bullets. L’apport est nettement visible ! Ce qui saute aux yeux, c’est le gain en précision et en piqué de l’image, surtout sur les images chargées, ou sur les textures fines (feuilles des arbres, chevelures et barbes, grain de peau, paysage, etc.). L’image gagne en matière avec une richesse au niveau texture assez bluffante. Cela permet de moins monter les filtres Darbee, voire même ne pas les utiliser. Si vous comparez le Signature avec le lecteur de base, la différence saute aux yeux. Le Signature offre des paysages d’une richesse incroyable, avec un tel gain au niveau réduction du bruit et amélioration des détails que l’image gagne en relief, profondeur de champs et donc en volume. La fluidité et la propreté des arrières plans atteignent un niveau de qualité et de réalisme spectaculaire comme vous pouvez le voir sur ces captures !

OPPO BDP-105D Reference

OPPO BDP-105D Reference sur le JVC DLA-X30

OPPO BDP-105D Signature

OPPO BDP-105D Signature. Les différences sont très subtiles, mais visibles. Regardez sur le gain de peau en-dessous de l’œil, ou encore au niveau de la pupille de l’œil. Pour mieux comparer, cliquez sur l’image pour l’agrandir et faites passez d’une image à ‘autre.

Quelle différence entre les OPPO Audiocom 105D et 105EU ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’Audiocom applique dorénavant les mêmes modifications sur les 105D que les 105EU (même alimentation, mêmes horloges, bref, tout est identique). La différence se situe donc au niveau du traitement d’image avec le Darbee + VRS d’un côté et le Qdeo de l’autre. Il est clair que là, c’est une question de goût, certains adorent le traitement Darbee, d’autres préfèreront le traitement Qdeo.

Pour être totalement honnête, pour ma part je garde une préférence pour l’image de 105EU Signature. Je la trouve plus cristalline, plus fine, plus ciselée. Certes, il y a moins de détails sur les gros plans, comme le visage d’un personnage qui va paraitre plus lisse sur le 105EU que sur le 105D qui va renforcer la texture de la peau, mais aussi les rides et imperfections. L’image du 105EU est peut être moins texturée, mais d’une dynamique et d’une propreté incroyable, alors que celle du 105D est très texturée et assez granuleuse, ce qui peut donner une impression de fourmillement et accentue aussi le bruit de certains films. Je vous propose quelques captures vidéo pour essayer de retranscrire cette différence d’image entre le 105D et le 105EU. Sur certains plans, le 105D prend l’avantage (comme les gros plans), sur d’autres c’est le 105EU (notamment sur les paysages et plans larges).

Lecteur Toshiba

Lecteur Blu-ray Toshiba qui ne dispose pas de post-traitement vidéo

OPPO BDP-105Eu Signature

OPPO BDP-105EU Signature avec Sharpness sur +1

OPPO BDP-105D Signature

OPPO BDP-105D Signature avec Darbee HD à +40%

Cassel Qdeo vs Darbee

OPPO 105EU Signature vs 105D Signature

OPPO 105D Signature

OPPO 105D Signature avec Darbee à 40%

IMG_4027

OPPO BDP-105EU avec Sharpness à +1

OPPO 105EU Signature3

OPPO 105EU Signature

OPPO 105D Signature

OPPO 105D Signature

Efficacité du traitement Darbee sur les versions Audiocom

Comme déjà précisé, le traitement vidéo Darbee Visual Presence ou le VRS intégré aux OPPO BDP-105D se comporte comme les autres post-traitement à savoir que plus l’image sera clean, meilleur sera son action. Il est évidement que si l’image ne souffre d’aucun bruit résiduel, l’amélioration des détails et l’accentuation des contours seront plus fins et précis et donc le rendu plus naturel. Quant à l’évaluation de ce traitement vidéo, inutile de revenir dessus, ils est très puissant, très palliatif, certains adorent , d’autres n’aiment pas du tout. Il permet d’améliorer le piqué de l’image, mais aussi le relief et le contraste intra-image en jouant avec les ombres et lumières, et avec la texture de l’image.  Nous avions largement présenté tout ça lors du test du OPPO BDP-103D. Je vous mets juste quelques captures prises avec les OPPO Audiocom

Sans puis avec Darbee à 45% sur le 105D Reference

IMG_3965IMG_3963

Sans puis avec Darbee à 45% sur le 105D Signature

IMG_3972IMG_3973

OPPO 105EU Signature vs 105D Signature

Bruce 105EU bisBruce 105D

 

Quels apports au niveau audio numérique avec les versions Audiocom ?

Là aussi, c’est assez complexe de tout hiérarchiser, car les lecteurs de base se comportent différemment entre le 105D et 105EU. Il faut savoir que l’audio numérique géré par le Mediatek est un peu en retrait comparé à d’autres lecteurs comme les Panasonic BDT500 ou BDT700, les Sony BDP-S790 ou BDP-S7200. En revanche, nous l’avions vu lors du test, la sortie HDMI 1 de l’OPPO 105D est gérée par une nouvelle interface Silicon Image qui offre une meilleure qualité audio. Les modifications Audiocom ont évidemment apporté un flux audio numérique beaucoup plus performant avec un niveau plus élevé, donc moins besoin de monter le volume sur l’ampli, plus de lisibilité, de dynamique, d’ampleur, des graves plus percutants, des voix plus précises et détourées, et une bien meilleure musicalité (cela se ressent aussi bien en sortie HDMI, que Coaxial ou Optique, et donc très intéressant si on connecte un DAC externe).

La sortie HDMI 1 des OPPO 105D Audiocom est donc, en toute logique, bien meilleure que celle des 105EU Audiocom. C’est surtout le niveau en sortie qui est plus élevé et l’ampleur. Si j’avais un classement à établir par ordre de qualité audio numérique, ce serait celui-ci :

  1. Sortie HDMI N°1 du 105D Signature
  2. Sortie HDMI N°1 du 105D Reference
  3. Sortie HDMI N°2 du 105D Signature et les deux sorties HDMI du 105EU Signature
  4. Sortie HDMI N°2 du 105D Reference et les deux sorties HDMI du 105EU Reference
  5. Sortie HDMI du Panasonic DMP-BDT700 ou DMP-BDT500
  6. Sortie HDMI N°1 du 105D
  7. Sortie HDMI n°1 du 103D
  8. Sortie HDMI N°2 du 105D et sorties HDMI du 105EU
  9. Sortie HDMI N°2 du 103D et sorties HDMI du 103EU

Quels apports au niveau qualité audio analogique ?

De ce côté là, c’est la très grosse satisfaction de ces nouvelles versions Audiocom. La platine OPPO 105EU Signature n’était déjà pas mal du tout, mais j’ai toujours gardé une réserve quant à la musicalité et la qualité analogique des versions Audiocom. Car à ce prix, je considère que les performances analogiques sont tout aussi importantes que les performances numériques. Jusqu’ici, si le gain était très appréciable, les versions Audiocom restaient encore en dessous des meilleurs DAC ou meilleurs lecteurs CD. De toute évidence, l’apport de la nouvelle horloge qui synchronise le DAC ESS Sabre a apporté la touche finale qui manquait à ces lecteurs. Dorénavant, je peux l’affirmer haut et fort, les 105D Signature et Reference offrent tous deux une qualité analogique exceptionnelle ! Digne d’un lecteur CD très haut de gamme, ou même d’un DAC très performant.

Pour tout dire, on est très proche de ce que propose le DAC OPPO HA-1, la référence actuelle HDfever. Ce n’est pas tout à fait pareil, puisque l’OPPO HA-1 conserve une petite avance en terme de SNR (pas énorme, de l’ordre de 2 dB), mais le Signature et le Reference offrent un meilleur niveau de diaphonie et donc une meilleure spatialisation. De plus, ils ont l’énorme avantage de permettre de profiter de SA-CD en 5.1 avec une qualité d’écoute inédite. C’est simple, je n’ai jamais écouté mes Super Audio CD avec une telle musicalité ! En tant que grand passionné de SA-CD, c’est vraiment un plaisir énorme de pouvoir écouter mes titres dans de telles conditions !

Il n’y a rien à redire ! Les aigus ont perdu leur petite dureté et offrent un ciselé et une finesse incomparable, avec un niveau d’analyse rarement atteint. L’écoute est précise, dynamique, dotée d’une spatialisation tout simplement énorme, et cela se ressent aussi bien avec la musique qu’avec les films. Les médiums sont parfaits, avec une petite rondeur qui offre une parfaite tenue dans les dialogues, ou les voix, une parfaite articulation qui permet des dialogues parfaitement lisibles et intelligibles. Quel impact terrible au niveau des graves : rapides, profonds, précis et percutant !  Le tout est délivré avec une belle ampleur, de la fluidité, de la matière, du corps, et une profondeur d’écoute tout simplement bluffante.

Le plus intéressant, c’est que la version Reference offre quasiment la même qualité analogique que la version Signature (à l’oreille, mais aussi sur les mesures). C’est vraiment le petit plus qui fait des ces lecteurs les plus aboutis qu’Audiocom ait proposé depuis que je teste leurs modifications ! On a là des platines ultimes, auxquelles il ne manque rien, et qui serviront aussi bien de lecteur CD ou SA-CD haut de gamme, que de  DAC, lecteur Blu-ray ou multimédia, scaler externe, le tout avec un niveau de qualité très, très haut. Le prix est élevé, certes, mais au moins le lecteur remplace tous les autres appareils de la maison.

Mesures du circuit analogique

Quelle semaine ! Après l’OPPO HA-1 et ces superbes mesures, c’est au tour des OPPO Audiocom et là-aussi, les mesures sont exceptionnelles. Les meilleures enregistrées de tous les lecteur OPPO testés à ce jour. Et comme pour le DAC HA-1, impossible de mesurer la sortie XLR qui dépassent les limites de mon matériel de mesures pourtant fixées à 120 dB ! Pour rappel,  la sortie XLR de l’OPPO 105D de base affichait un SNR de 113 dB, et via RCA un SNR de 105dB, alors que le Signature affiche pas moins de 118 dB de SNR en sortie stéréo dédié, et 116 dB de SNR en sortie RCA 7.1 et donc plus de 120 dB en sortie XLR ! C’est tout simplement fabuleux et il sera bien difficile d’aller plus loin. Par contre, la musicalité ne se mesure pas, et c’est une question de goût, donc de ce côté là, à vous d’écouter. Enfin, dernière précision, comme d’habitude et comme tous es fabricants, mes mesures sont réalisées sur du 24 bit, cela dit en 16 bits ça donne la même chose en THD, IMD, réponse en fréquence, diaphonie, etc. La seule chose qui change c’est le niveau de bruit et la gamme dynamique (le niveau de bruit de référence est de -96 dB avec le CD, je trouve environ 98 dB en 16 bits avec le Signature et le Reference, c’est donc parfait).

Appareil testé OPPO 105D Signature —————————————–
Échantillonnage 24-bit, 48 kHz
Interface  
Sorties testées RCA stéréo
RMAA Version 6.2.3 PRO
   
   
Filtre 20 Hz – 20 kHz ON
Normalisation de l’amplitude ON
Niveau en sortie 0.3 dB / 0.3 dB
Mode Mono OFF
Calibration du Signal, Hz 1000
Polarité correcte /correcte

Premières constatations, le niveau est parfaitement équilibré en sortie droite et gauche, la polarité est correcte, pour atteindre le niveau en sortie adéquat, j’ai dû baisser de deux crans le volume depuis le lecteur, alors que sur le lecteur de base je n’avais pas eu besoin de baisser le volume ce qui indique donc que le niveau en sortie est plus élevé sans distorsion, donc moins besoin de pousser le volume sur l’ampli  (même constat en sortie audio numérique d’ailleurs).

Résultats des Mesures

Réponse en fréquence (15 Hz to 20 kHz), dB ———————–
+0.01, -0.01
Excellent
Niveau de Bruit, dB (A-Pondéré)
-117.4
Excellent
Gamme Dynamique, dB (A-Pondéré)
117.8
Excellent
THD, %
0.0002
Excellent
THD + Bruit, dB (A-Pondéré)
-101.7
Excellent
IMD + Bruit, %
0.0008
Excellent
Diaphonie stéréo, dB
-115.6
Excellent
IMD à 10 kHz, %
0.0017
Excellent
Performance générale
 
Excellent

Réponse en fréquence

Réponse en 96 khz

Analyse de 0 à 20 000 Hz

From 20 Hz to 20 kHz, dB
-0.01, +0.01
From 15 Hz to 20 kHz, dB
-0.01, +0.01

Je reprends quelques mesures importantes pour les commenter et ça commence par la réponse en fréquence. Rien à dire de ce côté là, elle était déjà parfaite sur le 105D de base, elle est identique sur les versions Audiocom. Parfaitement linéaire de bout en bout, donc les graves et les hautes fréquences sont entièrement reproduites, aucun filtrage n’est à souligner ce qui n’était pas le cas des OPPO NuForce par exemple, avec une réponse en fréquence en cloche, tronquée dans les graves et les aigus. Seuls les graves en-dessous des 10 hz ne sont pas reproduits, mais ça, pour le moment, je n’ai jamais vu un appareil avec une réponse en fréquence capable de reproduire les 10 premiers hertz et l’oreille humaine est capable d’entre les fréquences comprises entre de 15 à 20 000 hertz.

Niveau de bruit

    Niveau de bruit du OPPO BDP-105D de base

Niveau de bruit du OPPO BDP-105D de base

    Niveau de bruit OPPO 105D Signature

Niveau de bruit du OPPO 105D Signature

 
Left
Right
RMS power, dB
-116.1
-116.5
RMS power (A-weighted), dB
-117.3
-117.9
Peak level, dB FS
-85.5
-85.6
DC offset, %
+0.0
+0.0

Première grosse amélioration, le niveau de bruit qui est bien plus bas sur les version Audiocom que sur l’OPO BDP-105D de base, passant d’un -108 dB à -117 dB sur le Signature et -116 dB sur le Reference. Encore une fois, les deux versions Audiocom sont très proches en qualité analogique. En fait, comme avec l’image, on constate que le bruit résiduel a fortement été diminué par les modifications et une baisse de ce bruit entraine forcément une gamme dynamique plus élevée. On peut également constaté que les pics sont plus réduits, plus petits que sur la version de base comme en atteste les relevés. Les courbes sont beaucoup plus propres.

Gamme Dynamique

    Gamme Dynamique du OPPO BDP-105D de base

Gamme Dynamique du OPPO BDP-105D de base

    Gamme Dynamique du OPPO BDP-105D Signature

Gamme Dynamique du OPPO BDP-105D Signature

 
Left
Right
Dynamic range, dB
+116.8
+117.2
Dynamic range (A-weighted), dB
+117.7
+119.2
DC offset, %
+0.00
+0.00

Comme dit plus haut, la gamme dynamique est donc bien plus haute avec environ 118 dB. Plus la gamme dynamique est haute, plus l’image sonore est riche en détails et analyse. On constatera toutefois que le canal droit est légèrement plus performant que le canal gauche. Cela se joue à peu de choses, je ne sais pas d’où ça vient, mais si le canal gauche avait été aussi performant que le droit, on aurait eu une gamme dynamique de 119 dB. Vous pouvez nettement voir que la courbe du Signature (celle du bas) et nettement plus basse que celle du BDP-105D de base (celle du haut).

Diaphonie Stéréo

Diaphonie du OPPO BDP-105D de base

Diaphonie du OPPO BDP-105D de base

cross

 
Left
Right
Crosstalk at 100 Hz, dB
-110
-109
Crosstalk at 1000 Hz, dB
-113
-112
Crosstalk at 10000 Hz, dB
-115
-113

Autre amélioration très spectaculaire, la diaphonie stéréo qui correspond à la spatialisation (séparation des canaux). Avec l’image stéréoscopique, moins il y a de ghosting, plus l’effet de relief est saisissant, plus il y a de profondeur de champs. Et bien avec l’audio c’est pareil, plus la séparation des canaux est performante, moins il y a de diaphonie, plus l’image stéréo sera profonde et spatiale avec beaucoup de relief, une meilleure localisation des instruments, etc. L’OPPO 105D de base présentait une diaphonie de -99 dB (on considère qu’à partir de -100 dB c’est excellent). Ici, cela se passe de commentaire avec une diaphonie moyenne à -116 dB ! Très souvent, lors de mes mesures, j’ai pu constater que s’il y avait souvent une bonne diaphonie dans les basse et moyennes fréquences, dans les hautes fréquences ça remontait souvent, ce qui augmentait le niveau moyen de diaphonie. Ici, c’est très différents et même l’inverse puisque plus on monte dans les fréquences, plus la diaphonie est basse, preuve que les modifications apportées sont d’une efficacité redoutable ! Une spatialisation tout simplement énorme !

Comme vous pouvez le voir, sur le 105D de base, une partie de la courbe est au-dessus de seul de référence de -100 dB (on voit la courbe de 0 à 100 hz, puis de 5 Khz et 20 Khz). En revanche, l’intégralité de la courbe du 105D Signature descend sous le niveau de référence de -100 dB. J’ai donc élargi le spectre de la mesures, pour mesurer la diaphonie sous les -100 dB, et voici la courbe du Signature :

Diaphonie

Conclusion

Je ne cache pas ma satisfaction de conclure ces nombreux tests de platines OPPO par ces deux versions modifiées par Audiocom qui se présentent clairement comme deux chefs d’œuvre très aboutis. Terminé les concessions, tout est au rendez-vous, tous les critères sont ultra-performants avec une image d’une beauté renversante, un flux audio numérique survitaminé et surtout, ces deux versions proposent enfin une qualité analogique de très haut niveau, digne d’un appareil audiophile haut de gamme. Une musicalité à tomber et des mesures exceptionnelles qui rivalisent avec les deux DAC Reference HDfever (l’OPPO HA-1 et le NAD M51) ou avec de superbes lecteurs CD audiophiles.

Pour moi, le meilleur rapport qualité/prix des deux c’est le Reference, sachant que le Signature va un peu plus loin, surtout au niveau image et audio numérique, mais la qualité analogique et la musicalité sont très proche sur les deux versions. Quel bonheur de pouvoir profiter de ses Blu-ray, DVD, DVD-Audio, FLAC, SA-CD stéréo ou 5.1, fichiers DSD, avec une telle qualité sur tous les secteurs! Je garderai trois expériences inoubliables avec ces deux lecteurs : l’association avec l’OLED de LG (tout simplement fabuleux avec une image d’une dynamique totalement folle), ou encore le Signature associé au téléviseur 4K Sony KD-65X9005B.

Website hexatech, web solutions