Le JVC DLA HD1 nouveau est arrivé

06/06/2007
Mercredi 6 Juin

JVC vient de proposer une nouvelle mise à jour de son projecteur phare qu´est le DLA HD1. Cette dernière apporte plusieurs améliorations, notamment avec des sources de définition standard.

Yves et moi avions, il y a quelques mois, fait remonter à JVC (France et Belgique) les souhaits de corrections que nous aurions voulu voir apporté par un nouveau firmware. Même si nous n´y sommes peut être pour rien, plusieurs points apportés par le 061 reprennent ceux dont nous leur avions parlés, du coup, le DLA HD1 devient une nouvelle machine plus performante encore !

Voici le compte rendu très intéressant d´Yves sur les différences entre le fw 059 et 061 :

J’ai fait hier la mise à jour (firmware 061) du DLA-HD1 via JVC France, après avoir plus ou moins obtenu la confirmation de pouvoir revenir à la version initiale (firmware 059).
Puis, durant plusieurs heures, j’ai comparé à domicile mon DLA-HD1 version 061 avec le DLA-HD1 version 059 d’un ami (qui n’intervient pas sur le forum).
Voici donc mon compte-rendu de comparaison, qui fait ainsi évoluer mon
CR sur le JVC DLA-HD1.


D’emblée, ma surprise fut grande devant les innombrables améliorations visuelles qu’apporte ce nouveau firmware. En traitement vidéo, c’est proprement le jour et la nuit !
En fait, TOUS les défauts de traitement vidéo que j’avais énumérés dans mon
CR initial ont été parfaitement corrigés !

Le CUE ou chroma bug en 480i/p et 576i/p a été à 100% corrigé. Il n’y a vraiment plus rien à dire sur ce sujet, si ce n’est que Cine4Home ferait bien de mettre à jour son article, ainsi que ses notes finales.
Ensuite, a été totalement corrigé le découpage par lamelles verticales de toutes les surfaces de couleur rouge vif, certes très prononcées en 480i/p & 576i/p en raison du CUE, mais surtout - et c’est là que résidait la spécificité de ce problème - visibles aussi en 720p, en 1080i et MÊME en 1080p. Je ne vous cacherai pas que ce défaut-là m’avait particulièrement inquiété, d’une part parce que sa présence en entrée 1080p (entrée directe avec scaler by-passé) suggérait un problème d’affichage de cette couleur et non un problème de traitement vidéo, d’autre part parce que j’étais le seul à diagnostiquer ce problème, certainement en raison de ma proximité de l’écran (ratio de 0,75). Je ne vous raconte pas la quantité de comparaisons que je suis allé faire sur les VP de démo des magasins, et sur les VP perso ceux de certaines connaissances. Mais tous ces appareils produisaient le même défaut, et bien sûr ma démarche causait à chaque fois une prise de conscience douloureuse chez le vendeur ou le propriétaire du VP…
L’aliasing très prononcé sur de nombreuses courbes ou segments obliques (surtout en SD et parfois même en HD) a été quant à lui ramené à des proportions très raisonnables, et s’est avéré moins perceptible encore que sur le Ruby ou que sur le Mitsubishi HC5000 (je n’avais certes pas de Ruby ou de Mitsubishi HC5000 à coté, mais j’en ai un souvenir précis sur des extraits vidéo qui me servent toujours de test).
Les lignes horizontales (effet de peigne, micro-tearing ?) qui apparaissaient parfois sur les vidéo SD mal encodées ou analogiques ont totalement disparu.
Le nettoyage des images bruitées ou de mauvaise qualité (que l’entrée soit numérique ou analogique, qu’il s’agisse de HD ou de SD) est devenu particulièrement convaincant, et peut rivaliser sans complexe voire dépasser celui du Ruby.
La fluidité, déjà excellente avec le firmware 059, a été encore améliorée sur le 061, et dépasse en qualité celle du Ruby (passages tests sans appel). Le judder sur les sources HD en 1080/60p – bien qu’encore visible - est moins perceptible. Il disparaît bien sûr totalement en 1080/24p.
La reconnaissance des signaux 1080/24p (ou plus exactement 1080/23,98p) est deux fois plus rapide avec le firmware 061 (généralement 2 secondes au lieu de 4).

Au sujet maintenant de ce qui fait polémique, id est la perte de netteté - ou du moins la translation de -13 de la valeur du réglage par défaut du sharpness - je suis heureux de je pas avoir à vous confirmer cette information ! Sur les deux DLA-HD1 côte à côte et à réglages identiques, simultanément sur les mêmes scènes et sur les mêmes sources, les images de la version 061 ne sont en aucun cas moins piquées ou moins définies que celles de la version 059 ! Simplement, le traitement vidéo du firmware 061 (en 1080i, 720p, 480i/p, 576i/p, et en analogique) est nettement plus actif qu’auparavant, et celui-ci nettoie et embellit les images, faisant disparaître de nombreux artéfacts indésirables. Ce qui peut donner l’impression qu’avec le firmware 061, l’image est plus douce. Mais les informations utiles ont exactement le même niveau de netteté par défaut avec les deux firmwares. Mon fameux test du texte difficile à déchiffrer en arrière plan en apporte la preuve. Et une autre confirmation de l’identité de sharpness est apportée par les sources en 1080p (qui, elles, by-passent le traitement vidéo).
En revanche, j’ai découvert que le réglage de sharpness n’agit plus du tout de la même façon qu’avant.
Sur le firmware 059, quelle que soit la résolution du signal d’entrée, le sharpness détermine le niveau d’accentuation des détails, avec un bonheur relatif ; il consiste surtout à accentuer les défauts de l’image, et notamment l’aliasing. De plus, l’échelle d’accentuation y est la même tant en 576i qu’en 1080p, ce qui confirme en fait une utilisation maladroite et une sous-exploitée du scaler interne.
Sur le firmware 061, c’est exactement le contraire ! Plus le travail du scaler Gennum VXP interne est supposé être important, plus la réglage de sharpness a un effet conséquent, ce qui implique que le pas de réglage de sharpness décroît proportionnellement à la résolution du signal entrant. Ainsi en 1080p, le réglage de sharpness est plus symbolique qu’autre chose (un peu comme le mode enhance 2 sur le lecteur Toshiba XE1 avec des HD-DVD 1080p) ; et en position +30, il offre une très légère accentuation qui a le mérite de ne souligner aucun des défauts éventuels de l’image. En 1080i, le sharpness offre déjà plus de latitude de réglage. En 720p, la plage de réglage de sharpness devient importante (toutefois contrairement au firmware 059, même en positon maximale, elle ne révèle aucun des défauts de l’image). Mais le clou, c’est en SD analogique et en HDMI 480i/p & 576i/p, où la plage de réglage de sharpness y est franchement considérable ! A tel point qu’elle parvient même à dépasser les enhancers respectifs des Toshiba HD-XE1, Denon DVD-2930 et Denon DVD-3930 (j’ai bien comparé). En position +30, les images demeurent belles mais en deviennent presque surréalistes de netteté.
Tout ceci démontre qu’avec le firmware 061, le réglage de sharpness n’est plus un simple outils d’accentuation Photoshop uniforme (amplifiant le plus souvent les défauts des images), mais il est devenu un véritable moyen de contrôle de l’excellent scaler interne Gennum VXP. Et son étendue de contrôle est donc proportionnelle au degré de sollicitation du scaler (forcément plus élevé en SD analogique qu’en HDMI 1080i par exemple).
Le corollaire de cette observation est que dorénavant à partir de source SD (en 480i & 576i), le travail de désentrelacement et d’upscaling complet du DLA-HD1 s’élève au niveau des meilleurs lecteurs-upscaleurs et scalers externes du marché, au point qu’avec ce VP, un scaler externe pourrait finalement devenir sans objet. En moyenne (mais cela varie en fonction de qualité des sources), j’estime qu’un réglage de sharpness de +10 à +15 sur les signaux 480i/p & 576i/p pourra offrir un enhancement équivalent à celui des Toshiba HD-XE1 et Denon DVD-3930, mais souvent de meilleure qualité.

Seule ombre à ce tableau féérique, le firmware 061 n’a hélas ni corrigé l’overscan considérable en entrées 480i/p & 576i/p (HDMI & analogique), ni offert la possibilité manuelle de le réduire. Pire encore, je crains que cela soit un choix vraiment délibéré de la part JVC, car j’ai étrangement constaté sur une mire que l’overscan en 480i/p & 576i/p fait précisément disparaître le même cadre d’image (au pixel près) que lorsqu’on active en 720p & 1080i/p (HMDI & YUV) la fonction masque à 5% ! En 720p & 1080i/p (HDMI & YUV), le DLA-HD1 ne présente absolument aucun overscan, et laisse la possibilité d’activer le masque (2,5% ou 5%). Tandis qu’en 480i/p & 576i/p (HDMI & analogique), la fonction masque est désactivée, mais une perte de 5% est imposée à tous les signaux par un overscan intempestif. Ce qui nuit considérablement à l’exploitation de ce qui est devenu - grâce au firmware 061 - l’une des qualités première du DLA-HD1, à savoir la possibilité d’offrir aux sources 480i/p & 576i/p un upscaling de premier ordre ! Que la fonction masque soit comme par hasard désactivée chaque fois qu’un overscan (de la même étendue que le masque maximal) est présent… ne peut être un hasard, et résulte donc d´une volonté et non d´un accident. Or quel est l’intérêt d’imposer à l’utilisateur la perte systématique d’une bordure d’image importante en 480i/p & 576i/p, lorsque cette perte n’est qu’optionnelle pour tous les signaux en 720p & 1080i/p ? Il est donc impératif que JVC résolve cette incohérence dans une prochaine mise à jour : soit l’overscan est ramené à 0 en HDMI 480i/p & 576i/p (comme c’est déjà le cas en HDMI 720p & 1080i/p) et alors la fonction de masque devient disponible (mais facultative) également en HDMI 480i/p & 576i/p (comme elle l’est déjà en HDMI 720p & 1080i/p) ; soit le menu intègre une nouvelle option de contrôle de l’overscan. Il me semble toutefois que la première solution serait la plus logique et la plus simple à mettre en œuvre. En outre, elle éviterait de recourir à un quelconque overscan susceptible de dégrader l’image (au profit de la solution du masque nettement moins dommageable).

Enfin, toujours au chapitre des améliorations, la colorimétrie (quel que soit le signal d’entrée) a été optimisée par défaut avec le firmware 061. Les primaires sont optimales, et cette fois le gamut et la référence EBU sont parfaitement superposés.
Le Delta-E est encore plus bas, inférieur à 3 sur toute l’échelle de gris.
La courbe de Gamma demeure toujours idéale et régulière, avec sa valeur constante de 2,2 en mode naturel.
En mode naturel également, la courbe de température de couleur est absolument parfaite à 6 500 K de 30 à 100 IRE.
Tout cela se traduit à l’image pas des couleurs un peu moins saturées et plus naturelles, alliant neutralité et vivacité, et qui me rappellent davantage la justesse du Ruby. Rarement des valeurs d’usine m’ont semblé si peu nécessiter de calibration ISF.

Accessoirement, il est appréciable que la mise à jour ne provoque pas de réinitialisation de tous les paramètres utilisateur. C’est d’ailleurs la première fois que je constate cela.


En revanche, comme pour ne pas faire mentir le mode d’emploi papier fourni avec le DLA-HD1, les menus (utilisateur et usine) du firmware 061 n’ont pas bougé d’un iota par rapport à ceux du 059. Aucune fonction n’a été ajoutée, aucune possibilité de réglage supplémentaire n’a été proposée. La pauvreté est donc toujours au rendez-vous : il n’existe aucune façon d’accroître le gamma, de faire des ajustements colorimétriques de précision, de personnaliser le format d’affichage sur les sources SD, de faire un réglage fin de la convergence...

Maintenant que le traitement vidéo du DLA-HD1 est enfin digne de la puce Gennum VXP, sans renoncer pour autant à une éventuelle amélioration de son exploitation (notamment envers les aliasings et les bruits résiduels dans les images), il faut espérer que dans un proche avenir JVC franchisse le pas d’enrichir enfin ses menus de toutes les fonctions qui équipent des concurrents pourtant nettement moins coûteux et nettement moins performants.

Même si la lampe xénon me manque parfois, le firmware 061 a définitivement cessé de me faire regretter le Ruby. Ainsi, la colorimétrie du DLA-HD1 s’en rapproche nettement plus, son traitement vidéo dépasse celui du Ruby et rivalise avec celui d’un bon scaler, et sa capacité d’upscaling est maintenant d’une précision et d’une qualité redoutable.

En conclusion, le nouveau firmware 061 souligne la dynamique de la société JVC, sa lucidité vis-à-vis des faiblesses de ses produits, et vraisemblablement aussi une écoute de ses clients. Contrairement à certaines suppositions de mauvais aloi, la société JVC a ainsi prouvé qu’elle est techniquement parfaitement en mesure de tirer parti de l’exceptionnelle puce Gennum VXP du DLA-HD1, aussi bien que Marantz l´a fait sur son VP11-S1.
Avec le firmware 061, le DLA-HD1 offre un traitement vidéo quasiment parfait sur tous les points, et qui pour la première fois pourra dispenser son utilisateur d’un scaler externe.


En annexe de ce CR, voici la boîte à suggestions pour un prochain firmware :
1) Au sujet du couple {overscan, masque}, il faudrait que les signaux 480i/p & 576i/p (HDMI & analogique) soient traités de la même manière que les signaux 720p & 1080i/p (HDMI & YUV) : jamais aucun overscan, et disponibilité systématique de la fonction masque ! A défaut, le menu devrait offrir une option d’ajustement/débrayage de l’overscan. Car avec le firmware 061, il devient en soi plus intéressant d’envoyer au DLA-HD1 des signaux SD natifs (480i & 576i) qu’upscalés extérieurement (1080i/p). Mais l’overscan alors imposé peut s’avérer fort dissuasif.
2) Si cela peut relever du soft (pas sûr), il faudrait offrir la possibilité d’ajuster avec plus de finesse les convergences des matrices. Que leur décalage vertical et horizontal par couleur ne se fasse plus par pas d’un pixel entier, mais par pas d’un demi-pixel, ou mieux encore par pas d’un quart de pixel. En outre, si cela est techniquement faisable, l’idéal serait de diviser l’écran en plusieurs zones carrées ou rectangulaires, afin de permettre de corriger les convergences selon les zones, car elles sont rarement homogènes en tout point de l’écran, notamment lors d’une forte utilisation des lens shift.
3) Avec seulement trois modes (4/3, 16/9 et zoom), les réglages d’aspect (sources SD) sont très insuffisants. Il faudrait pouvoir surélever les images en mode zoom afin de faire apparaître les sous-titres. En outre, il serait appréciable de disposer d’un mode bijectif ou direct pour tous les signaux inférieurs à 1080i/p (l’image s’afficherait à l’écran exactement à la résolution envoyée). Enfin, serait le bienvenu un mode de transformation des sources 4/3 en 16/9 sans déformation (présent sur les plus modestes TV cathodiques et écrans plats 16/9), selon par exemple un processus d’étirement des cotés mais pas du centre de l’image.
4) En l’état, la courbe de gamma est parfaite. Mais il serait appréciable de laisser la possibilité aux utilisateurs qui le souhaitent d’étendre le gamma jusqu’à 2,5, car les forts contrastes natifs du DLA-HD1 s´y prêtent.
5) Il conviendrait de proposer plus de possibilités de réglages en matière de colorimétrie, à la manière de nombreux VP concurrents. Par exemple, un découpage de l’écran en damier pour y régler par case la colorimétrie et le gamma permettrait à l’utilisateur de corriger par lui-même tout problème de shading éventuel.
6) Il serait peut-être possible d’améliorer encore le traitement de l’image, concernant les légers aliasings obliques qui peuvent subsister sur certains contours contrastés, et les sources bruitées qui pourraient être encore embellies. Même si avec le firmware 061, le DLA-HD1 fait mieux que le Ruby ou le HC5000, la Gennum VXP pourrait vraisemblablement permettre d’aller encore plus loin...
7) Enfin, pensons aux sympathiques utilisateurs des Xbox 360, avec une ouverture des entrées YUV aux signaux 1080p.

Je m’efforcerai de faire connaître ces suggestions à JVC France.
Et si vous en avez d’autres, elles sont les bienvenues…


Alors bien sûr me direz-vous : que voilà un bien long CR pour une "simple" mise à jour de firmware…
Certes.
Sauf que cette mise à jour fait du JVC DLA-HD1 un tout nouveau vidéoprojecteur !
Website hexatech, web solutions