Test Yamaha YSP-5600 : du Dolby Atmos sur une barre sonore, ça donne quoi ?

22/02/2016

Test Yamaha YSP-5600 : du Dolby Atmos sur une barre sonore, ça donne quoi ?

57F47F8F15E74A7792328A33431A58FB_12075
C’est un fait, le marché des barres de son connaît un succès grandissant. Il faut dire que cette solution possède de nombreux atouts qui ont de quoi séduire : aucun câble disgracieux visible ou à devoir péniblement camoufler dans votre salon, une seule enceinte a placé sous votre téléviseur, une installation et une utilisation vraiment simple, et bien évidemment un facteur WAF à son sommet! Mais à la question : un projecteur sonore peut-il rivaliser avec une véritable solution multicanal (5.1, 6.1, 7.1 etc.) en matière de rendu? La réponse ne peut plus être aussi tranchée qu’auparavant, surtout après avoir passé quelques jours avec une certaine Yamaha YSP-5600!

43212674476348B99EAFFB18388C9621_12075

Le constructeur Yamaha est l’inventeur de la toute première barre de son, la YSP-1 commercialisée en 2004. Dès sa sortie l’appareil impressionne avec ses 40 haut-parleurs large bande de 4 cm alimentés par 40 amplificateurs numériques. Depuis, Yamaha s’est forgé une excellente réputation dans le domaine des projecteurs sonores et renouvelle son catalogue chaque année. Mais toute l’ambition déployée sur l’avant-gardiste YSP-1 n’avait hélas jamais été retrouvée, tout du moins jusqu’à aujourd’hui. Car en regardant la fiche technique de la toute nouvelle YSP-5600, force est de constater que Yamaha a clairement mis les petits plats dans les grands! Compatibilité Dolby Atmos 7.1.2, DTS:X, DTS-HD Master Audio, Dolby TrueHD, pas moins de 44 haut-parleurs (6 HP orientables de 2,8 cm qui projettent vers le haut, 32 HP qui projettent vers l’avant, et deux woofers de 4 cm pour les graves/médiums), le tout alimenté par plusieurs amplificateurs Classe D d’une puissance totale de 128 Watts RMS dont 40 W pour les Woofers. Bref, nous sommes bien en présence d’une barre de son résolument haut de gamme!

Protocole de test :

  • Barre de son Yamaha YSP-5600 (1 999 €)
  • Lecteur Blu-ray OPPO BDP-103EU
  • Téléviseur LCD Full LED Sharp LC80LE635
  • Tablette Samsung Galaxy Tab3 (écoutes Bluetooth, MusicCast CONTROLLER))
  • Une sélection de Blu-ray avec pistes audio Dolby Atmos
  • Une sélection de CD

Présentation



DSCN1809
C’est tout d’abord la taille du carton qui donne le ton (133 cm x 30,5 cm x 21 cm), oui la YSP-5600 est une barre de son qui en impose avec ses 110 cm de large, 21,2 cm de haut, 9,3 cm de profondeur et ses 11,7 kg sur la balance, un beau bébé! La manipulation du colis peut s’effectuer seul, mais il est tout de même préférable de faire appel à une deuxième personne, si vous devez le transporter dans des escaliers ou sur une longue distance. Dans le carton, on retrouve donc la YSP-5600, une télécommande (deux piles incluses), un câble optique (1,5 m), un câble d’alimentation coudé (2 m), le microphone IntelliBeam (6 m), le pied du microphone en carton, deux supports et ses deux vis, un câble pour caisson de basse (3 m), le dispositif SWK-W16 (qui permet de connecter sans fil un caisson de basse à l’appareil), un câble de commande du système (3 m), un mode d’emploi CD-ROM, un guide de référence rapide et un guide d’installation MusicCast. Un contenu qui aurait été complet avec la présence d’un (voire deux) câble HDMI, chose de plus en plus rare de nos jours, mais tout de même possible et déjà vu sur du matériel haut de gamme.

DSCN1810
DSCN1811
DSCN1812
DSCN1813

DSCN1889
DSCN1890

DSCN1825

Un mot sur la télécommande qui est bien conçue et très agréable en main. Les touches sont bien disposées ce qui permet une utilisation rapidement intuitive. Seul regret, l’absence de rétroéclairage. Vous pourrez également télécharger gratuitement l’application Home Theater Controller (WLAN) qui vous offrira la possibilité de contrôler la YSP-5600 via votre smartphone ou tablette.

DSCN1826
CA44960DEE9D440FB79918DD255148F1_12074

Au niveau de son design, la YSP-5600 est très classe, sobre mais assez imposante! La face avant laisse bien évidemment place aux 44 haut-parleurs.

B7D4AD56FC9F4C2AA54BC89EE43E6A8A_12074

On retrouve un panneau de contrôle situé sur le dessus donnant accès aux boutons de mise sous tension, du volume +/- et une touche de sélection des entrées. On note également la présence de trois témoins lumineux sur la partie basse qui indiquent si l’appareil est sous tension (voyant vert), si le Wi-Fi est activé (voyant vert) et un témoin Bluetooth (voyant bleu).

DSCN1814
DSCN1815
DSCN1818

Le panneau arrière accueille la connectique qui se compose de 4 entrées HDMI (dont une seule compatible HDCP 2.2), une sortie HDMI (HDCP 2.2, ARC), 2 entrées numériques optiques, une entrée numérique coaxiale, une entrée audio analogique stéréo RCA et une sortie caisson de basse. On peut donc regretter qu’une seule entrée HDMI soit compatibles HDCP 2.2, mais cela est finalement suffisant, car n’oublions pas qu’on peut tout à fait connecter un éventuel décodeur TV ou Box TV UHD sur les connecteurs HDMI du téléviseur, le son sera renvoyé via ARC. De plus, la plupart des lecteurs Blu-ray UHD devraient proposer deux sorties HDMI, donc il y aura souvent une solution pour contourner cette limitation.

DSCN1819
DSCN1823

DSCN1824
Ce projecteur sonore intègre divers traitements audio. Une technologie surround Digital Sound Projector, 3 modes DSP Cinéma (Sci-Fi, Adventure, Spectacle), 3 modes DSP Music (Music Video, Concert, Jazz Club), 4 modes DSP Entertainment (Sport, Talk Show, Drama, Game), 5 modes audio (3D Surround, Surround, Stéréo, Target et My Surround et un traitement audio Compressed Music Enhancer. La Yamha YSP-5600 propose une prise en charge des codecs audio Dolby Atmos, Dolby TrueHD, Dolby Digital Plus, Dolby Digital, Dolby Digital EX, DTS:X (mise à jour nécessaire), DTS-HD Master Audio, DTS-HD High Resolution, DTS Digital Surround, DTS-ES, DTS 96/24, LPCM. On retrouve également les fonctions de streaming audio sans fil (Bluetooth), le Wi-Fi (IEEE802.11b/g/n, fréquence 2,4 GHz), Airplay, Bluetooth Ver. 2.1 + EDR, réception SBC, MPEG4-AAC / Transmission: SBC, Ethernet (100base-T, 10base-T).

49A5D68C23244116870AF0F5F0E6FE5C_12074
ED7D3BAEE9D94452913FCCD2F6835B8B_12074

La barre de son YSP-5600 peut être montée sur un mur (support mural SPM-K30 vendu en option). Pour ce test, elle sera installée sur un meuble devant le téléviseur. Le montage des deux supports s’effectue en moins de cinq minutes, il suffit d’aligner et d’insérer la saillie sur les supports dans les trous sur la face arrière de l’appareil, bien serrer les vis pour verrouiller les supports en place. Après avoir raccordé les différents câbles et bien centrer la belle sur mon meuble, arrive enfin le moment tant attendus de la mise sous tension de la YSP-5600!

Installation automatique IntelliBeam

A0B9518156A8493A814CD4A60798B3C5_12074

La première chose à faire avant de profiter pleinement de cette YSP-5600 est bien évidemment la configuration de celle-ci. Deux possibilités s’offrent alors à vous, le réglage manuel qui vous donne alors accès à des dizaines de paramètres à ajuster, ou bien alors l’installation automatique IntelliBeam avec microphone et c’est cette deuxième option que j’ai choisie. L’objectif de l’IntelliBeam est de régler automatiquement chaque canal de sorte que la barre de son offre un environnement d’écoute optimal. Trois choix s’offrent alors à vous :

  • Optimisation son + faisceau : Sélectionnez cette option d’optimisation si vous effectuez les réglages pour la première fois. Cette opération requiert environ 3 minutes.
  • Optimisation faisceau : Cette fonction permet d’optimiser l’angle des faisceaux en fonction de votre environnement d’écoute. Cette opération prend environ 1 minute.
  • Optimisation son : Cette fonction sert à optimiser le retard, le volume et la qualité des faisceaux en fonction de votre environnement d’écoute. Cette opération requiert environ 2 minutes. Vous devez d’abord optimiser l’angle des faisceaux avec l’option « Optimisation faisceaux » avant d’exécuter une « Optimisation son ».

Il suffit ensuite simplement de raccorder le microphone dans l’entrée « IntelliBeam Mic » sur la face avant de la YSP-5600, de fixer le microphone sur un trépied, (le pied en carton fourni n’est pas fameux) et de le placer au point d’écoute idéal dans votre pièce, bien dans l’axe de la barre de son et à hauteur de vos oreilles.

MicroDSCN1850
DSCN1849
DSCN1842
DSCN1843
Une fois le microphone correctement positionné, vous pouvez alors lancer la calibration automatique. Cette dernière dur 3 minutes et il faut sortir de la pièce pendant cette opération. Une fois la procédure d’installation automatique terminée, l’appareil émet un carillon, vous pouvez alors retourner dans la pièce et débrancher le microphone. De mon côté, j’ai faits deux tests en essayant d’ajuster manuellement les nombreux réglages (faisceau, angle horizontal, angle vertical, longueur trajet faisceau, longueur focale, position image etc.) et avec l’IntelliBeam. Avec les réglages manuels, il faut vraiment, mais alors vraiment se concentrer et prendre son temps car il faut savoir quoi régler et surtout comment! Cela peut s’avérer très intéressant pour affiner certains paramètres mais encore une fois, ces réglages manuels ne sont pas à la porté de tous. Mais la grande surprise vient du paramétrage automatique IntelliBeam qui fonctionne vraiment très bien et délivre des résultats impressionnants. La Yamaha YSP-5600 est maintenant configurée, il est temps de passer aux écoutes!

DSCN1844
DSCN1845
DSCN1846
DSCN1855
DSCN1878

Voici les réglages et ma configuration :

  • Pièce dédiée rectangulaire de 4,03 m x 3,50 m avec une hauteur sous plafond de 2,70 m (plafond en plâtre, moquette au sol)
  • Installation automatique IntelliBeam (réglage faisceaux, angles, trajet, niveau de sortie)
  • Entrée : HDMI 1
  • Beam : 3D Surround
  • Decoder : Dolby Atmos
  • Cinéma DSP : Sci-Fi
  • SUB Statues : None (aucun)
  • Aigue : 0
  • Grave : +10
  • Atténuation volume : 0
  • Retard audio : auto
  • Assign audio : HDMI

Les écoutes Dolby Atmos

DSCN1677

J’ai donc débuté mes essais avec quelques Blu-ray proposant des pistes audio Dolby Atmos. La liste des films avec une bande-son Dolby Atmos est encore assez mince mais elle s’allonge sans cesse. En France, on recense actuellement 15 Blu-ray avec VF ou VOST Dolby Atmos : American Sniper (VOST), Expendables 3 (VOST), Gravity Réédition (VOST), Gunman (VF et VOST), Invincible (VOST), Jupiter – le destin de l’univers (VOST), Mad Max Fury Road (VF et VOST), Les Minions (VF et VOST), Mission impossible : Rogue Nation (VOST), Ninja Turtles (VOST), Pourquoi j’ai pas mangé mon père (VF), San Andreas (VF et VOST), Taken 3 (VF et VOST), Terminator Genisys (VOST), Transformers – L’âge de l’extinction (VOST). Ce test a été réalisé uniquement avec la YSP-5600, sans caisson de basse, j’ai ainsi, juger des réelles capacités de ce projecteur sonore.

San Andreas – VF Dolby Atmos (Volume calé à 60)

andreas3

C’est la première fois que je test un appareil capable (en théorie) de retranscrire des effets Dolby Atmos à partir d’une seule enceinte, je regarde donc le film et écoute très attentivement. Dans un premier temps, je me suis demandé quand est-ce que les effets Atmos allaient se manifester, mais j’ai arrêté de me poser trop de questions et profiter du film. Dès le début, j’ai remarqué une très belle présence des voix, ces dernières bénéficiant d’une intelligibilité et d’une clarté évidente. J’ai également vite pris conscience qu’il se passait quelque chose au-delà de la simple stéréo, en effet à plusieurs reprises, je me suis surpris à tourner la tête croyant entendre des oiseaux, des bruits de pas (femmes en talons sur du carrelage) ou bien l’ouverture d’une porte d’ascenseur (Chapitre 3 à 28 min 26 sec). Et bien non, je n’ai pas rêvé, car en repassant les différentes scènes, ces petits sons proviennent bien de l’arrière de la pièce! Merci à l’IntelliBeam! Alors je vous vois déjà me demander : « Et les effets Atmos? çà donne quoi? » et bien çà marche, mais ce n’est pas aussi impressionnant que ce que à quoi je m’attendais. C’est bien plus diffus et moins précis qu’avec de véritables enceintes au plafond, néanmoins, j’ai tout de même entendu du son provenir de là-haut. Exemple concret sur le chapitre 4 pendant le tremblement de terre dans le restaurant à environ 38 min, les débris tombent du plafond. J’ai également noté un superbe effet à 360° lors du crashe de l’hélicoptère dans le centre commercial au chapitre 6 vers 58 min, les pales de l’hélico tournent dans toute la pièce avec des effets de bris de verres en plus. Pour en revenir aux effets Atmos, le plus flagrant que j’ai entendu durant le film est lorsque nos deux héros arrivent au somment de la vague géante et passent sous les hélices d’un porte-conteneurs, l’effet fonctionne, les hélices tournent au-dessus de notre tête.

Transformers – L’âge de l’extinction – VOST Dolby Atmos (volume calé entre 55/60)

1399829704000-xxx-transformers-age-extinction-mov-jy-4661

La seconde galette de test propose cette fois-ci une VOST Dolby Atmos et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette bande-son ne fait pas la demi-mesure! La dynamique générale est juste démentielle (écoute réalisée avec le volume de la YSP-5600 réglé entre 55 et 60). Encore une fois, les basses fréquences retranscrites par ce projecteur sonore (Réglages des graves à +10), sans caisson, sont assez convaincantes, mais uniquement sur certaines scènes. Nous ne sommes pas dans un ressenti physique comme sait le faire un caisson de basse, mais il y a tout de même de belles sensations, de la matière. Bien évidemment, les amateurs d’infra basses qui retournent le ventre devront utiliser un caisson en plus. Pour en revenir à la bande-son du film, j’ai, encore une fois profité de superbes voix, charpentées, naturelles et intelligibles en toutes circonstances, ce qui est loin d’être évident pour ce genre d’appareils. Ce film fut également l’occasion de vérifier les capacités à générer de beaux effets surrounds, comme à 15 min 22 sec, lorsque les minis drones sont lâchés, à 1 h 03 min 24 sec, encore avec un mini drone et à 1 h 33 min 33 sec, un énorme effet avec les grappins! Beaux effets Dolby Atmos à 15 min 56 sec avec le lancement des missiles ou bien encore le tir de roquette à 1 h 17 min 03 sec avec la sensation que le projectile explose au sol dans la pièce! Un autre effet Atmos vraiment sympa à 1 h 23 min 58 sec lorsqu’un hélicoptère passe à l’avant de la pièce en hauteur de gauche à droite. J’ai également ressenti un énorme effet à 360° pendant la transformation d’un robot à 18 min 01 sec ou encore à 1 h 33 min, lorsque Mark Walberg abaisse l’épée. Effet vraiment sympa et amusant de la roquette à 27 min 52 sec! Tout comme sur le film San Andreas, j’ai remarqué énormément de petits sons hors champs qui sont parfois déstabilisants, car ils se manifestaient sur les côtés de la pièce et parfois même en hauteur! (chant d’oiseaux, transformations de robots, voix etc.).

Expendables 3 – VOST Dolby Atmos (volume calé à 60)

567901

Le troisième Blu-ray que j’ai utilisé pour mes tests est Expendables 3 qui propose donc une version originale Dolby TrueHD Atmos. Encore une fois, un Blockbuster bien musclé qui ne fait pas dans la délicatesse! Et autant le dire tout de suite, dès l’introduction, j’ai vite compris que çà allait envoyer du lourd…mais comment la YSP-5600 a encaissé autant d’énergie? Et bien le projecteur sonore a certes passé un sale moment, mais s’en est sorti avec les honneurs! Cette bande-son offre tout simplement une dynamique effrayante avec une ouverture sonore d’une ampleur remarquable. Grosses détonations, impacts puissants et précis, basses fréquences (dans le registre qu’elle est capable de couvrir) brillamment gérées par le YSP, comme sur le vrombissement de moteur de la moto très réaliste à 46 min 31 sec. Comme je vous le précise depuis le début, les voix sont encore une fois superbement transposées. En écoutant attentivement cette bande-son, j’ai constaté une capacité étonnante à retranscrire les instruments lors des passages musicaux, notamment sur les cordes, les cuivres et les percussions. Au rayon des effets Atmos, je n’en ai pas entendu beaucoup, mais en tendant l’oreille, j’ai cru en percevoir à 24 min 03 sec avec le son de l’hélicoptère en hauteur, suivit par la chute de la bombe. En revanche, nombreux effets surround bien marqués, comme à 50 min 41 sec, le lancé de couteau de Jason Statham.

Ninja Turtles – VOST Dolby Atmos (volume calé à 60)

ninja-turtles2

Ce quatrième, et dernier Blu-ray avec piste Dolby Atmos en ma possession est donc Ninja Turtles, un mélange de comédie, fantastique et aventure, bref, le genre de film familial qui permet de passer un bon moment de détente en ces périodes de fêtes. Et niveau bande-son, çà commence assez fort avec une introduction pleine de dynamique et d’effets surround, notamment lorsque le titre du film apparaît souligné par un coup de sabre à 2 min 38 sec. La Yamaha YSP-5600 délivre encore une fois une excellente prestation sur la reproduction des voix, comme par exemple celle de l’excellente Woopie Goldberg et sa magnifique tessiture grave légèrement cassée. Je rappelle que le réglage des deux woofers est configuré à +10 (réglé sur zéro en sortie de carton) ce qui permet à ce projecteur sonore de générer des basses intéressantes, notamment à 7 min 47 sec lors de la projection d’un conteneur par l’une des tortues Ninja. Mais comme je l’ai déjà mentionné, l’ajout d’un caisson de basse est clairement recommandé pour couvrir l’étendue bas du spectre et ressentir bien plus de sensation. Un mot sur la bande originale qui propose de beaux impacts dans les percussions, comme à environ 20 min lorsque Megan Fox sort du métro ou bien encore à 43 min 43 sec. Effets Atmos à 1 h 07 min 40 sec avec le passage d’un hélicoptère, puis à 1 h 10 min 40 sec lorsque l’une des tortues se retrouve sous un camion. La scène de la descente sur la piste enneigée (à partir de 1 h 11 min 06 sec) est une pure démo multicanal avec de nombreux effets en tous genre (surround et atmos).

Bilan des écoutes Dolby Atmos

Dolby Atmos Blu-ray

Website hexatech, web solutions