En attendant le firmware, premières analyses du lecteur UHD/4K d’OPPO

09/01/2017

Vous êtes nombreux à attendre le test du lecteur OPPO UDP-203EU. Pour tout vos dire, j’ai décidé d’attendre le prochain firmware qui arrive dans quelques jours , car il est vraiment important et corrigera plusieurs points importants. Si je publie le test en l’état, il ne reflétera pas la qualité finale de ce lecteur et je devrais tout revoir par la suite. OPPO devait lancer le lecteur avant les fêtes de fin d’année pour les plus impatients et ceux qui souhaitaient absolument l’avoir sous le sapin (et pour des raisons commerciales évidemment ^^), ce que je comprends tout à fait, mais force est de constater que le firmware n’est pas encore aboutie.

Dans l’état, ce que je peux en dire, c’est que ce lecteur est très, très prometteur, il dispose d’une excellente base et délivre une qualité de décodage vidéo vraiment exceptionnelle ! Jamais je n’avais regardé mes Blu-ray Ultra HD avec une telle précision d’image et si peu de bruit résiduel, le tout sans activer le moindre traitement vidéo. Sur l’OLED en particulier, cela saute aux yeux avec une image précise, propre et une profondeur de champs inédite ! Vous savez à quel point l’OLED est assez sensible au bruit et à la qualité de la source, donc la qualité de décodage ne pardonne pas. C’est vraiment un diffuseur très révélateur pour juger la qualité d’un lecteur. Là, l’image offre une précision impressionnante et un rendu très naturel ! Pour beaucoup, on peut même dire que c’est suffisant. Cela dit, il en faut pour tous les goûts, et moi le premier, j’aime bien pourvoir ajuster mon image à mes goûts, surtout que tous les films ou diffuseurs n’affichent pas la même qualité d’image, d’où l’importance d’un bon post-traitement vidéo et c’est sur ce point que tout n’est pas encore au point…

Parmi les autres points positif, OPPO a décidé de proposer une vraie sortie audio, et non plus une sortie audio + vidéo. C’est à dire que a sortie audio ne diffuse pas d’image afin de laisser une pleine bande passante pour le flux audio. Alors, certes, ceux qui avaient envie d’alimenter deux diffuseurs trouveront peut être ce choix regrettable, mais d’un autre côté cela a permis de proposer une qualité audio via HDMI d’excellente qualité et qui n’a plus rien a voir avec les anciens lecteurs OPPO. Ici, l’audio HDMI est très dynamique, des graves plus nets, rapides, un niveau en sortie plus élevé, une très belle ampleur pour une bande son parfaitement intelligible, notamment au niveau des dialogues.

Double sortie HDMI, mais l’une pour la vidéo ou audio + vidéo et la seconde est uniquement pour l’audio !

Du côté analogique, sans surprise, on retrouve toute les qualités proposées par l’OPPO BDT101CI (voir le test, les résultats sont quasi-identiques avec un SNR qui avoisine les 115 dB !). En effet, OPPO a eu l’excellente initiative de reprendre le travail effectué sur ce lecteur avec la même carte vidéo, le même DAC AKM qui donne d’excellents résultats ! En plus il propose des filtres Roll-off paramétrables pour optimiser le rendu audio en fonction de la signature de l’amplificateur ou enceintes associés au lecteur, notamment dans le haut du spectre, mais aussi au niveau des graves. Par exemple, il est possible d’adoucir les aigus ou conserver une réponse en fréquence linéaire pour des aigus plus ciselés. Je peux vous dire que ces filtres sont très utiles avec certains amplis dotés d’aigus un peu montants.

impact des filtres Roll-off, « slow » et « sharp » sur la réponse en fréquence

Alors, si tout est aussi bon, où se situe les lacunes et pourquoi attendre ce fameux firmware ? Le premier constat vient donc du post-traitement vidéo que je trouve inefficace (surtout en sortie UHD) alors que cela a toujours fait parti des grandes qualités des lecteurs OPPO. En effet, le réducteur de bruit n’est pas très efficace, mais surtout le Sharpness n’a quasiment aucune action en sortie Ultra HD (2160p) et une action très limitée en sortie 1080p. Il est un peu plus efficace en sortie 1080p, car un post-traitement nécessite plus de puissance en sortie 2160p, mais ce n’est pas non plus exceptionnel. On trouve pourtant 16 paliers, de 0 à +16, mais même en poussant le filtre à +16 l’image ne gagne que trop légèrement en détail et relief. L’amélioration est quasiment imperceptible pour la majorité des utilisateurs.

Sharpness à 0, puis à +16 ( Blu-ray 1080p : sortie 1080p)

Par contre, il faut préciser que l’upsampling en YCbCr 4:4:4 est en revanche très efficace et permet une nette amélioration du piqué de l’image. Le traitement 10 et 12 bit est également très puissant et permet d’offrir une image plus lisse, moins de banding ou halo, surtout en HDR10 ! En toute franchise, j’ai rarement vu un traitement 4:4:4 et 12 bits aussi efficace en dehors de celui du Panasonic UB900, sauf que ce dernier affiche plus du bruit résiduel, ce qui ne permet pas de profiter pleinement de l’efficacité du chroma-upsampling. En effet, si la sortie en 4:4:4 améliore le piqué de l’image, elle peut aussi accentuer un peu le bruit vidéo. C’est assez flagrant sur le Panasonic, mais ça se voit aussi un peu sur l’OPPO. Donc avec certaines vidéos de qualité moyenne, ou sur certains diffuseurs sensibles au bruit résiduel, il sera peut-être plus conseillé de sortir en 4:2:2, voire en 4:2:0 (qui est en phase expérimentale pour le moment). A chacun de juger en fonction de ses équipements et sensibilités.

Différence entre sortie 4:2:0 et 4:4:4

(c’est très subtil, une légère amélioration du piqué et des détails, plus ou moins visible en fonction des contenus, mais cela peut aussi augmenter tout légèrement le bruit).

La sortie en 12 bit permet d’offrir une vidéo plus lisse, une meilleure gradation, moins de postérisation ou banding, surtout autour des halos de lumière comme ici, autour de la lune

Enfin, avis personnel, je ne sais pas ce qu’en pensent les autres utilisateurs, mais je trouve que la mise à l’échelle Ultra HD manque de puissance. En effet, même sur un TV OLED LG, avec un Blu-ray 1080p, j’obtiens une meilleure image en sortant en 1080p que 2160p depuis le lecteur alors que l’upscaling UHD des TV LG n’est déjà pas une référence. Inutile de préciser que l’upscaling 2160p des TV Samsung ou Sony est bien meilleur que celui de l’OPPO UDP-203EU avec son firmware actuel. Cela dit,il faut bien différencier l’upscaling UHD de l’upsampling chromatique (en 4:4:4/12 bits)

  • Avec un Blu-ray ou une vidéo 1080p, l’upsampling YCbCr 4:4:4 et 12 bit donne d’excellents résultats, mais il vaut mieux sortir en 1080p. Si votre diffuseur est sensible au bruit ou que le film propose un encodage un peu bruité, le fait de sortir en YCbCr 4:2:2 ou 4:2:0 peut améliorer les choses.
  • Avec les disques Ultra HD Blu-ray, le décodage natif est superbe, et de loin le meilleur testé jusqu’ici. Là aussi, je vous conseille de sortir en 4:4:4 et 12 bits avec les films en 24p.
  • Par contre, avec les films en 25, 30, 50 ou 60 im/s ça se complique : si le lecteur sort en 2160p 50 ou 60 im/s il ne peut pas sortir en 4:4:4 et 12 bit ! C’est dû à la limitation de la bande passante de l’interface HDMI 2.0a. Donc, si vous forcez la sortie en 4:4:4/12 bit, l’OPPO réduira un paramètre de son choix, et ne fera pas toujours le bon choix. Pour ma part, je pense que le mieux c’est de privilégier la sortie en 12 bit qui apporte plus d’amélioration que la sortie en 4:4:4. Donc, dans ce cas-là, le meilleur choix c’est de forcer la sortie 2160p/60 en 12 bit, et mettre la sortie YCbCr sur Auto.
  • Quelques saccades : en fonction des diffuseurs et surtout avec les contenus UHD , l’image peut saccader quelques fois. Là aussi, le prochain firmware devrait corriger ce souci. Je précise que ce souci n’a été rapporté que par peu de personnes pour le moment, donc difficile de savoir si c’est une question de sensibilité ou d’association avec certains diffuseurs. Ce qui est certain, c’est que le problème est réel puisque j’ai pu l’observer sur deux TV UHD : LG OLED65C6V  et un TV Sony KD-65XD93.
  • Bruit de fonctionnement : assez curieux, car la plus grande partie du temps, le lecteur est très silencieux, inaudible, mais parfois il se met à faire un bruit assez gênant, comme si le lecteur optique se mettait à tourner très rapidement, comme un bruit de ventilateur alors que la construction est fanless ! Vu que la plupart du temps il est très silencieux, c’est probablement une question de réglage software au niveau de la vitesse de rotation. Nous verrons bien ce qu’il en est lors du prochain firmware…
  • Entrée HDMI : l’entrée HDMI permet donc de connecter d’autres appareils pour profiter de l’upscaling et du traitement vidéo de l’OPPO, voire même de la conversion N/A du DAC AKM. Evidemment, là aussi il faudra attendre le firmware pour que le post-traitement apporte plus d’amélioration qu’actuellement. Mais en dehors de ça, il faut aussi souligner que cette entrée HDMI n’est pas compatible HDR10, ni HDCP 2.2 pour le moment.  De mon côté, j’ai essayé de connecter ma Box TV Orange en 1080p et ça marche parfaitement en dehors d’une synchronisation audio/vidéo à ajuster manuellement. Visiblement, certains utilisateurs rencontrent des soucis de compatibilité avec les Box TV UHD. Là aussi, OPPO a annoncé que tout ceci serait corrigé lors d’un prochain firmware….
  • Une image HDR plus dynamique en 4:4:4 : j’ai également remarqué qu’avec un contenu HDR l’image était plus lumineuse et dynamique en sortie 4:4:4 qu’en sortie 4:2:2, mais là aussi ce gain en luminosité peut engendre un peu plus de bruit, surtout sur les Blu-ray UHD issus de captation argentique (filmés sur pellicule donc. Précision : en UHD HDR, les captation en IMAX sont évidemment beaucoup moins bruitée et affichent un grain plus fin que les captations en 35 mm).
  • Conversion HDR/SDR : le lecteur OPPO est le seul lecteur actuel qui permet une conversion HDR/SDR tout en conservant l’encodage couleur Rec.2020. En effet, les lecteurs Panasonic et Samsung convertissent le Rec.2020 en Rec.709 lors de la conversion HDR/SDR. Cela dit, pour conserver le Rec.2020, vous devez sélectionner l’option « Réduction du flux », sans quoi il y aura aussi conversion en Rec.709. Ainsi, on pourra profiter d’une image plus dynamique en conversion HDR/SDR que si on regardait la version SDR, y compris sur un TV non-compatible HDR10.

Si on examine tout ça, les différents comportements du lecteur, les différentes solutions pour obtenir le meilleur résultat en fonction des divers contenus, on ne peut que se dire qu’il manque une option. En effet, j’aurai aimé avoir la possibilité de régler plusieurs profils de sortie différents. Par exemple, une sortie 2160p/60 en 4:2:0 et 12 bit pour les contenus UHD à 60 im/s, une sortie 2160p/24 en 4:4:4/12 bit pour les Blu-ray UHD et une sortie 1080p en 4:4:4/12 bits pour les Blu-ray 1080p et toutes autres vidéos SD ou HD.

Si vous ne voulez pas vous embêter à changer sans arrêt la configuration de sortie, je trouve que le réglage le plus intéressant, qui donne les meilleurs résultats moyen, c’est avec les réglages ci-dessus. Pour avoir le meilleur résultat possible avec chaque type de contenu, il faudra changer sans arrêt, d’où ma proposition à OPPO : proposer plusieurs profils de sortie mémorisables.

MAJ le 03/01 après avoir testé un ampli Onkyo et Denon – D’autre part, si la plupart du temps le lecteur prend bien en charge les pistes Atmos et DTS:X, que ce soit en sortant audio + vidéo via HDMI 1 ou en séparant les flux vidéo et audio, j’ai rencontré quelques soucis avec certains amplis et MKV avec lesquels l’Atmos sort en TrueHD 7.1 (par exemple). Sinon, le Dolby Vision n’est pas encore géré, mais ce n’est pas vraiment un souci pour le moment, car aucun Blu-ray ne propose de piste Dolby Vision pour l’instant, donc en dehors de quelques clips en Dolby Vision ce n’est pas très utile.Le lecteur sera mis à jour plus tard pour gérer cette technologie.

Le lecteur plante quelquefois lorsque je teste la partie multimédia ce qui nécessite parfois de le débrancher pour le relancer. Encore une fois, pas de panique ! Les bases sont vraiment excellentes et je connais le sérieux d’OPPO pour la suivi de ses firmwares ! Lors de chacune des sorties de ses lecteurs, OPPO a toujours amélioré la stabilité et l’efficacité du post-traitement et de l’upscaling quelques semaines après la sortie officielle. De plus, OPPO a sans cesse travaillé pour améliorer la stabilité, et proposer toujours plus de fonctions et réglages. Donc je n’ai aucun doute sur le fait qu’OPPO va optimiser ce lecteur qui deviendra un lecteur Ultra HD Blu-ray de référence.

Certes, à l’heure actuelle, les lecteurs Panasonic proposent un post-traitement bien plus complet et efficace, mais une base de décodage vidéo de moins bonne qualité, un peu bruitée (en grande partie à cause de l’alimentation de qualité très moyenne). La présence de bruit résiduel limite l’efficacité des filtres d’améliorations des détails et contours, car quand vous accentuez le piqué d’une image, vous accentuez aussi les défauts et le bruit. La qualité de décodage vidéo est donc essentielle pour profiter d’une belle image et pour que le post-traitement vidéo soit efficace. De ce côté là, la qualité de décodage vidéo du OPPO UDP-203EU est vraiment excellente, probablement la meilleure base de tous les lecteurs OPPO sortis jusqu’ici !

Je tiens donc à rassurer tout le monde, OPPO est évidemment conscient de ces quelques défauts et lacunes et travaille évidemment dessus. Un firmware en version Beta sera disponible d’ici quelques jours. Je vais vérifier tout ça et vous donne rendez-vous bientôt pour le test complet !

Ci-dessus, pour ceux qui se demandaient à quoi servit le petit compartiment à l’intérieur du châssis, il s’agit bien du Wi-Fi qui est isolé du reste de l’électronique. On trouve même une bande de tissus spécialement traité pour réduire les interférences.

Merci à nos amis de HDFever pour le test !

Website hexatech, web solutions