Nos impressions sur GT5 Prologue

18/04/2008
Vendredi 18 Avril

Avis sur Gran Turismo 5 Prologue
Par Christophe Bagnasco


Nous allons vous livrer nos premières impressions éprouvées sur Gran Turismo Prologue, jeu à part entière, grosse démo ou alors tout simplement un opus destiné à combler un retard qui devient de plus en plus fréquent chez nos amis de Sony. Qu’importe, une quarantaine d’euros plus tard, nous voilà installés dans notre fauteuil et prêt à tester cette version d’attente (je pense que c’est la dénomination la plus appropriée).

 La scène d’intro commence par nous en mettre plein la vue avec des véhicules criant de vérités et des paysages tout bonnement extraordinaires. L’envie de jouer est plus que présente après une démo bien alléchante.

 Après quelques parties, on se rend vite compte que le jeu est très réussi sur le plan graphique, les heureux possesseurs d’un téléviseur Full HD (1920x1080) ne pourront être qu’admiratif devant de telles prouesses techniques. Pour les autres, (Ecran HD Ready ou CRT), nous serons quand même forcés de constater que visuellement le soft perd de nombreux détails. Peu importe votre résolution, le titre souffre quand même d’un effet d’aliasing omniprésent dans la série défaut, pourtant gommés par la majorité de ses concurrents directs (« PGR4 » et « Forza Motor Sport » pour ne pas les citer !). A part ce soucis technique, le jeu est à ce jour la plus belle réalisation graphique de la machine et ceux qui pensaient que leur ps3 était limitée graphiquement ne peuvent que constater les incroyables ressources cachées sous son capot. Pour la première fois, nous voyons apparaître une vue intérieure du cockpit très réussie mais limitée au niveau de sa jouabilité.

 En dehors de l’aspect visuel, penchons nous sur un autre point plus qu’important qu’est le contenu du jeu. Etant moi-même fan de la série, je ne peux qu’éprouver un sentiment de frustration. Ok le jeu est beau mais ces 6 pauvres circuits et son mode de jeu solo limité à une dizaine d’heures nous laisse vite sur notre faim. Heureusement, l’apparition d’un mode multi-joueurs allonge un peu sa durée de vie et nous permet enfin de profiter d’un mode online sur un Gran Turismo, en sachant qu’en général GT est un jeu dans lequel on prend son pied à tuner sa voiture et là, on ne peut même pas changer une paire de jantes ou toucher quoi que ce soit à la carrosserie de sa voiture. On se rend vite compte que le mode online pêche par un manque d’originalité et de personnalisation. Adieu le mode de permis que j’appréciai tout particulièrement sur les versions précédentes et bonjour les courses parfois réalisables à bord d’un seul et unique véhicule, ce qui nous force de surcroît à faire l’acquisition d’une voiture pour réaliser une course spécifique.


 


 

 En bref on ne peut que se réjouir d’une simulation de voiture si aboutie techniquement, du moins sur le plan graphique car au niveau conduite, le jeu est identique à ses prédécesseurs, mais son contenu est dépourvu de toutes sorte de personnalisation. Si la « vraie » version de GT 5 nous apporte une large palette de modifications, ajoute la gestion des collisions (encore absente à ce jour), améliore sa conduite qui se prétend simulation, il nous réintègre les permis si chers à nos coeurs et nous propose un nombre beaucoup plus important de véhicules, alors ce titre aura tout pour frôler la perfection. En attendant nous nous contenterons de cette version très réussie mais un peu légère à mon goût en ce qui concerne le contenu .Nous tirons quand même notre chapeau aux développeurs qui on fait un travail extraordinaire en ce qui concerne la modélisation des véhicules. Ce jeu reste un bon investissement pour les fans de la série, qui savent que les prologues de GT sont souvent beaucoup plus light que la version définitive en espérant tout de même que les concepteurs daignent nous mettre quelques petites mises à jour gratuites via le live, histoire d’étoffer un peu le contenu et nous mettre un peu plus l’eau a la bouche en attendant l’arrivée de son tant attendu grand frère.


Nous préferons ne pas nous prononcer sur la notation de ce jeu car cela reste une version de démonstration et nous avons décidé de ne pas porter de jugement sur une version qui, on l’espère, est loin d’être définitive. Nous nous retrouverons dans quelques mois (logiquement) pour essayer de noter le plus objectivement possible ce qui promet d’être LE jeu de voitures référence.

Website hexatech, web solutions