Canal+ présente LE CUBE, un décodeur « NextGen »

04/11/2008

Mardi 4 Novembre

Canal+ présente LE CUBE, un décodeur « NextGen »
Par Bruno Orrù via nos amis de DvdCritiques.com

La consommation télévisuelle s’est largement transformée avec le changement de siècle. Le groupe Canal Plus suit ces évolutions pour son offre payante et cette offre à prise ces derniers mois de nombreux visages. Le 4 novembre 2008 marque les 24 ans de la chaîne et ce même jour l’apparition d’une drôle de boîte dénommée + LE CUBE. Une boîte qui traduit encore une nouvelle façon de consommer la télévision, en avant-première comme c’est souvent le cas chez Canal.

 
Par Bruno Orrù 


Il est bien loin de temps des trois chaînes du paysage télévisuel français. La multiplicité des chaînes gratuites, surtout après l’avènement de la TNT, a modifié en profondeur les habitudes des français et en parallèle, les conditions de rentabilité des chaînes gratuites et des offres payantes. Pour se démarquer et conserver et / ou gagner des abonnés, le groupe Canal Plus fait constamment évoluer ses offres Canal Plus le bouquet et Canal Satellite. Bien sûr, la quantité de chaînes évolue, notamment par la multiplication de thématiques, de même que l’offre HD est dorénavant intéressante au regard du surcoût d’abonnement qu’elle induit.

 

Mais pour que l’abonné se sente choyé, voire privilégié… ou tout du moins pour qu’il pense en avoir pour son argent (si les abonnements de base peuvent paraître à un prix alléchant, le cumul des options débouche sur une charge mensuelle parfois vertigineuse), il faut proposer des alternatives techniques. Les dernières en date donnent la vedette à la haute définition, à la mobilité (téléphone, console PSP), à l’Internet (ADSL), à la vidéo à la demande (PC uniquement pour l’instant) ou encore au dédoublement de consommation avec la possibilité d’avoir deux décodeurs pour un seul abonnement.



 

+LE CUBE

Le 4 novembre arrive donc une nouvelle possibilité de recevoir et consommer son abonnement, Canal ayant souhaité casser les codes existants. Le Cube se présente comme une boîte noire et blanche qui rappelle les couleurs de la chaîne premium. +LE CUBE propose une esthétique qui tranche avec le sempiternel et pas très beau décodeur noir. Son géniteur, Yves behar, en collaboration avec le cabinet californien Fuseproject, précise d’ailleurs dans son communiqué « que le design a pour objet non seulement de nous montrer le futur mais également de nous l’apporter dans notre quotidien ». L’idée rejoint alors celle du téléviseur qui se montre car il est esthétiquement séduisant et traduit un certain rang social.


 
Pour autant le profil technique de ce +LE CUBE est alléchant :

·         Terminal satellite HD (option HD en supplément à 8€ par mois)

·         Double tuner (option enregistrement en option 8€ ou 2€ avec l’option HD)

·         Disque dur de 320 gigas, soit 100 heures d’enregistrement HD (indication Canal)

·         Contrôle du direct (poursuite d’enregistrement du programme en cours grâce au double tuner en cas de mise en stop)

·         Compatible SECOND DÉCODEUR via kit CPL fourni

·         Prises HDMI, Dolby Digital, Ethernet et USB

 

Lors de sa présentation, ses géniteurs n’ont pas tari d’éloges à son sujet : « Il est intelligent, interactif, spectaculaire. Il est moderne, à l’image de la marque Canal Plus et de sa créativité toujours renouvelée. Il en a la personnalité, si fortement affirmée. » Voilà bien une présentation qui interpelle… un décodeur présenté comme une star ? Pourquoi pas, nous sommes bien au cœur de la chaîne du cinéma.

 

Toujours est-il que l’aspect HD, la présence d’un disque dur pour enregistrer les programmes (SD ou HD), la connectique HDMI, la possibilité de décoder du Dolby Digital 5.1… c’est loin d’être une franche nouveauté, les décodeurs MediaMax proposés depuis 2 ans possèdant déjà ce profil. Néanmoins, si vous avez un « vieux » décodeur, ces caractéristiques techniques sont alléchantes.


 
Dédoublement de programme

L’un des éléments technique les plus visibles est la présence d’un kit CPL, livré en série avec le décodeur. Le CPL, c’est magique puisque n’importe qui peut chez lui, en quelques secondes, créer un réseau domestique et relier des ordinateurs ou, dans ce cas plus précis, faire communiquer deux décodeurs afin que le premier « envoie » au second le flux d’un second programme, n’importe lequel dans le cadre de l’abonnement original. Plus besoin dès lors de passer par un hasardeux montage sans fil à la qualité de transmission douteuse.


 
Le service à la demande

En raccordant le décodeur à un « box » Internet (via port Ethernet), quelque soit le fournisseur, il est alors possible de se connecter directement sur le site du service à la demande de Canal Plus ou de Canal Satellite. Rappelons ici que ce service permet d’accéder au contenu de la chaîne en cours de diffusion ou quelques jours après la dernière diffusion. L’intérêt ici est d’avoir accès à un service Internet confortablement assis dans son canapé avec pour seul accessoire de commande, non pas une souris et un clavier, mais une télécommande.


 
Le service Avant-première

Le service Avant-première permet de découvrir – en avant-première donc  - les épisodes de séries TV qui seront diffusés plus tard sur la chaîne. Il s’agit là d’une avant première mondiale sur le plan technique et du service. Ces épisodes seront proposés en VOST quelques jours après seulement leur diffusion sur les télévisions américaines.


 
Service VIP

L’offre étant ciblée vers un consommateur exigeant (et ayant les moyens), le groupe Canal estime que l’installation de ce décodeur doit se faire via un professionnel. Si vous demandez à être bénéficiaire de +LECUBE, vous aurez donc quelqu’un qui viendra s’occuper de l’installation.


 
Service payant

Et comme tout se mérite, +LECUBE n’est pas gratuit et est facturé 10€ mensuel, en plus des frais d’abonnement et de location du décodeur. Il s’agit donc bien d’un surcoût qui peut, dans certains cas, porter la facture aux alentours de 100€ si vous possédez l’abonnement Canal Plus, Canal Sat avec une paire d’options.

 

Un concept fortement séduisant mais qui malheureusement se mérite. Nous espérons vous en parler plus très prochainement, dès que les premiers décodeurs seront en service.

Website hexatech, web solutions