PC home-cinéma avec HDMI audio, pas si simple !

24/11/2008

Nombreux sont ceux qui, pour leurs séances home-cinéma, préfèrent une configuration informatique comme source audio-vidéo. Avec l’avènement des liaisons HDMI, il s’avère pourtant difficile de monter une configuration vidéo et audio optimale. Petite revue des embûches actuelles.

Par Bruno Orrù via nos amis de DvdCritiques.com

Les avantages et les contraintes de placer un ordinateur en source audio-vidéo sont réels, il s’agit généralement d’un choix murement réfléchi. Coté contraintes citons les mésaventures liées aux systèmes d’exploitation, la nuisance sonore de l’unité centrale, des manipulations franchement pas pratiques – voir abordables - pour toute la famille… Coté avantages citons un outil hautement personnalisable, généralement déjà à disposition (gain financier et de place) sachant que la puissance des processeurs et cartes graphiques d’aujourd’hui sont largement compatibles avec des besoins home-cinéma. Quant à la qualité visuelle offerte par les cartes graphiques, que ce soit par NVidia ou ATI, elles n’ont absolument rien à envier aux platines de salon DVD ou Blu-ray, au contraire elles sont parfois supérieures ! Le passage au tout HDMI pose malheureusement des problèmes en informatique, le premier point à retenir étant que la connectique HDMI est presque inexistante.  

Carte graphique HDMI : encore des preuves à faire

Coté cartes graphiques ou cartes son dédiées, aucune offre n’existe à ce jour avec une connectique HDMI. Quelques références apparaissent avec la notion de compatibilité HDMI mais cela passe toujours par un adaptateur DVI vers HDMI et, sauf rares exceptions à ce jour, sans gestion du son.

De premières offres arrivent néanmoins avec une notion de gestion du son. Du coté des chipsets NVidia, l’association son et image n’est pas encore naturelle, il est donc proposé de faire une liaison filaire entre la carte son (externe ou intégrée à la carte mère) et la carte graphique. Coté chipset ATI, il est proposé sur les premières offres de passer par une solution logicielle, le driver ATI AUDIO HD HDMI récupérant alors le flux sonore du module sonore intégré à la carte mère pour l’envoyer vers la sortie HDMI. Mes tests réalisés avec une carte POWERCORLOR ne m’ont malheureusement jamais permis de récupérer le flux sonore. Certainement un conflit personnel sur ma configuration me direz-vous ? Une alerte néanmoins pour prendre en compte que la solution logicielle ATI ne semble pas convenir à toutes les configurations, et ce n’est pas l’inexistant support de cette marque en particulier qui aide, ni le fait que la carte est livrée avec le mauvais manuel (cartes de génération précédente) et avec strictement aucune indication sur la méthode à suivre !

Dans tous les cas, et j’attire l’attention des puristes du son, aucune carte graphique n’est homologué HDMI 1.3 pour la section sonore. Cela veut dire qu’il est impératif d’avoir un amplificateur HDMI 1.3 avec décodeurs HD associé pour récupérer un flux non décodé en sortie de l’HDMI de la carte graphique. Autre point, à ma connaissance, aucune carte graphique ne propose de compatibilité PCM 5.1, seulement de la stéréo !

Cartes mères HDMI : la solution la plus sure et efficace à ce jour.

En cette seconde moitié d’année 2008 seules quelques très rares références de cartes mères proposent une interface HDMI et moins d’une poignée de références permettent d’avoir image et son via cette interface. Rajoutez le fait que parmi cette poignée de référence, la moitié concerne les processeurs INTEL et l’autre moitié les processeurs AMD, vous avez compris que le choix est plus que réduit.

Pour moi, les deux offres à retenir aujourd’hui sont du coté de GIGABYTE pour AMD avec notamment la référence MA78GM-S2H et ASUS pour INTEL avec notamment la référence M2A-VM HDMI. Ces deux cartes mères proposent une connectique HDMI (et non une DVI avec adaptateur nécessaire) et une couche logicielle ATI pour que l’audio soit redirigé vers cette sortie audio-vidéo… une première dans le monde de l’informatique grand public ! NVidia est à la traîne sur ce sujet et ne propose actuellement aucune solution intégrée permettant d’associer vidéo et audio.

Tout comme pour les cartes graphiques, j’attire l’attention des puristes du son, aucune carte mère n’est homologué HDMI 1.3 pour la section sonore. Cela veut dire qu’il est impératif d’avoir un amplificateur HDMI 1.3 avec décodeurs HD associé pour récupérer un flux non décodé en sortie de l’HDMI de la carte mère. Autre point, à ma connaissance, aucune carte mère ne propose de compatibilité PCM 5.1, seulement de la stéréo !

Point important pour ceux qui ne l’aurait pas deviné, l’utilisation de la connectique HDMI pour une carte mère suppose que l’on s’appui sur les circuits intégrés vidéo et audio. Avantage financier réelle puisqu’aucune carte dédiée graphique ou son n’est alors nécessaire. Contrainte réelle sur la puissance graphique offerte et le logiciel de gestion de l’affichage puisque les circuits intégrés, bien qu’ayant fait de nombreux progrès, ne sont pas de la même trempe que les circuits graphiques dédiés. Le jeu qui requiert des capacités 3D importantes et de la puissance ne peuvent donc pas tourner convenablement et coté home-cinéma, les flux MPEG4 AVC ne sont pas correctement décompressés sauf à avoir un processeur récent car très puissant (tests formels sur mes deux configurations). A prévoir donc si vous êtes AMD au minimum un AMD Athlon 64 4000 - 2.0 GHz, et si vous êtes INTEL un Core 2 Duo E6750 (2,67 GHz).

Malheureusement, descendre en résolution ne résout pas le problème puisque cela ne soulage en rien la charge de travail du processeur pour la décompression des codecs vidéo.

A savoir également : les logiciels de lecture de DVD / Blu-ray ne proposent pas de choix HDMI dans leur modules de configuration sonore. Avec PowerDVD le flux passe correctement en sélectionnant la sortie SPDIF et l’option de mixage AC3 ou DTS. Cela souligne que malheureusement les flux non compressés sont ramenés au format Dolby Digital ou DTS et qu’il n’est donc pas possible de récupérer aujourd’hui un flux non compressé. Le mieux est d’utiliser l’option de mixage DTS, le flux en sortie étant sensiblement plus élevé que l’option Dolby Digital.

En conclusion

Bâtir une configuration PC Home cinéma en n’utilisant qu’une connectique HDMI reste en cette moitié de 2008 un challenge technique. Les solutions sont encore rares et les drivers instables. Mais quand cela marche (et j’ai quand même réussit à avoir ma configuration HDMI !) cela permet de profiter de la meilleure image et du meilleur son (compressé) possible. Si vous le pouvez, patientez encore quelques mois que les offres se multiplient, que les prix soient plus abordables. A voir également, les premières offres à venir du coté des cartes sons qui vont associer… de l’image !

Website hexatech, web solutions